Des soldats de plomb pour présenter la Bataille de Toulouse

6

Ce sont deux grands enfants, Jean Jacques NICOMETTE et Vivian CHATEAUNEUF, jeunes retraités venus de Pau qui nous présentent, à la bibliothèque du Patrimoine de Toulouse, la Bataille de Toulouse à travers leur passion : le Wargame qui se joue avec des soldats de plomb. Ils ont reconstitué dans un diorama un bout de la bataille de Toulouse qui s’est déroulée le 10 avril 1814. A travers cette maquette qui présente la partie sud de la butte du Calvinet, les toulousains ont pu se rendre compte du nombre de soldats qui ont participé à cette bataille tristement inutile.

Il y avait 1500 soldats de plombs de 28mm présentés aux couleurs des différents pays engagés le 10 avril 1814.  Les figurines, soldats de plomb brut d’usine, arrivent le plus souvent d’Angleterre. Pour chaque soldat il faut compter une à deux heures de peinture.

Le diorama présenté ne compte que 800 figurines mais cela est suffisant pour se rendre compte des stratégies militaires employées par les troupes de la coalition anglo-hispano-portugaise lors de l’assaut qui permis à Wellington de s’emparer de Jolimont face aux français commandés par Soult. De nombreux détails enrichissent ce diorama on note par exemple la représentation des redoutes coté français ou des fusées de congrèves coté britannique.

L'ombre de Wellington en soldat de plomb
L’ombre de Wellington

700 soldats de plombs étaient présentés pour montrer les autres troupes qui ne participaient à cette bataille. Et notamment les espagnols occupés sur d’autres fronts toulousains ou les unités de cavalerie.

Au départ ces soldats de plomb sont utilisés dans les wargames ayant pour thème les guerres napoléoniennes. C’est un jeu tactique proche des échecs, chaque type de figurine à ses particularités, ses capacités, ses aptitudes selon le terrain, parfois cela s’additionne avec d’autres unités. Toute la difficulté réside dans la mise en place de la stratégie, les troupes selon leur pays d’origine n’ont pas les mêmes stratégies. C’est alors que le jeu oblige les joueurs à se pencher sur le coté historique des batailles avec un besoin important de documentation sur les batailles jouées afin de rester le plus réaliste possible.
Une bataille se joue généralement sur une grosse journée avec un « bon repas partagé entre amis ».

Pour en savoir plus sur les soldats de plomb et le diorama de la bataille de Toulouse

6 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    merci pour cet article très intéressant.
    La partie de wargame s’est jouée dans une bibliothèque? ce genre d’événement est-il fréquent?
    belles photos en tout cas!

    • @lilou2
      Non aucune partie ne s’est joué dans la bibliothèque, les figurines étaient utilisées pour constituer un diorama.
      A ma connaissance ce n’est pas fréquent mais je ne surveille pas le programme de cette bibliothèque très régulièrement.

      Pour les photos ce ne fut pas simple la lumière étant ou trop dure ou absente.

  2. Cet article est intéressant et m’a donné envie d’en savoir plus sur cet épisode inutiles en effet des guerres napoléoniennes. Du coup je suis allé sur l’incontournable Wikipédia. mais il n’y avait pas les jolies photos qui agrémentent ce post ! merci.

  3. Merci pour cet article qui m’a fait découvrir de l’utilité des soldats de plombs à part la figuration. Je ne savais pas qu’on les utilisaient pour des wargames. Tu as un lien pour les règles et à quand cela remonte ?

    • @John Alright
      N’étant pas joueurs de Wargame moi même, je vais avoir un peu de difficulté à te proposer de « bons liens » mais je ne doute pas que Google en connait de nombreux et pour tous les gouts.

LAISSER UNE RÉPONSE