Le quartier des Trois Cocus à Toulouse, un mélange linguistique

5

Dans le prolongement du chemin de Lanusse se trouve le quartier des Izards-Trois Cocus. C’est un quartier populaire qui abrite des HLM des maisons résidentielles et quelques toulousaines. Il reste quelques bâtisses vestiges du passé maraicher de ce quartier dont la culture de la violette à longtemps fait la renommée.

Ce quartier des Izards-Trois Cocus longtemps oublié par les transports en commun est aujourd’hui traversé par la ligne B du métro toulousain (station Trois Cocus et La Vache), qui donne un regain intérêt pour les promoteurs immobiliers qui tentent de trouver des espaces pour construire de petits immeubles d’habitation. Ce quartier subit aussi l’explosion de résidentiel à cause de sa proximité avec le nouveau quartier de Borderouge.

Il existe aussi la place des « Trois Cocus, elle se trouve à l’intersection des chemins d’Audibert, de Lanusse et des Izards.

Station de métro des Trois Cocus
Station de métro des Trois Cocus

Une incompréhension à l’origine du nom Trois Cocus.

Le quartier à l’époque Napoléonienne était surnommé « Tres Cocuts » en occitan qui en français donne « Trois Coucous« . Cela est du à une battisse seigneuriale disparue qui était ornée par la représentation sculptée de trois coucous. Mais alors que des soldats de Napoléon étaient logés le quartier, ils demandèrent aux habitants le nom du quartier, ne comprenant pas l’occitan il marquèrent sur leur carte « trois cocus », le nom du quartier était en train d’évoluer vers celui que l’on connait aujourd’hui.

Place des Trois Cocus
Place des Trois Cocus

Mais il reste quelques traces de l’ancien nom du quartier des Trois Cocus. En effet face à la mairie de quartier on trouve le « sentier des 3 coucous » sous titré en occitan « Caminol Del Très Cocuts« . Ce petit sentier piéton est un sentier ombragé qui circule entre de petits immeubles.

Sentier des Trois coucous
Sentier des Trois coucous

Les Izards-Trois Cocus est un quartier tristement célèbre !

Patrice Allègre (tueur en série) et Mohammed Merah (terroriste) sont originaires de ce quartier.

Pour en savoir plus sur le quartier Trois Cocus :

5 COMMENTAIRES

  1. Au Mont Saint Michel, il y a la « ruelle des cocus », un passage vraiment très étroit qui sert un peu de raccourci. Un habitant du coin m’avait raconté qu’on l’appelait comme ça parce qu’il y a longtemps, les amoureux illégitimes s’y donnaient rendez-vous pour se voir discrètement 😀

  2. Kikou Loïc, me voilà encore de retour de vacances et que vois-je, que vois-je ? Une histoire de cocu ! lol
    La première photo m’a beaucoup fait rire parce que bon, une rue ou une place portant un nom pareil, passe. Mais une station de métro avec ce nom écrit en gros, j’imagine que les touristes doivent s’en donner à cœur joie de photographier ça ! lol

    • @bebe
      Toulouse est une grande ville et le quartier des Trois Cocus n’est pas celui que je fréquente le plus. Je sais seulement que c’est un quartier avec une forte mixité sociale. Selon les endroits ça peut être très calme ou beaucoup moins. Il y a des vieux immeubles dont certains sont en rénovations et d’autre attendent la démolition, il y a aussi des immeubles récents. Il y a aussi quelques pavillons et quelques Toulousaines.
      Suivant vos attentes je ne peux que vous recommander de visiter le quartier pour découvrir les espaces que je ne connais quasiment pas et pour vérifier si l’on peut y vivre en toute sécurité.

LAISSER UNE RÉPONSE