Histoire de photo : Le marathon

4

Dans ces articles je tenterai d’expliquer et d’analyser une photo, la composition sera bien sur décortiquée mais le message de la photo sera aussi présenté.

.

Sous la pluie d'automne, se deroule, le quatrième marathon du Grand Toulouse. Ravitaillement de Borderouge, les 2 premiers se soutiennent et partage le ravitaillement
Ravitaillement de Borderouge, les 2 premiers se soutiennent et partagent le ravitaillement

.

Pour cette photo, j’ai fait le choix de me positionner prêt d’une zone de ravitaillement pour photographier le passage des 50 premiers. Cette de zone de ravitaillement est l’une des plus accessibles, puisqu’elle est desservie par le métro Toulousain. Les zones de ravitaillement sont des passages importants pour les marathoniens qui doivent tout en continuant de courir attraper et consommer les boissons et autres en-cas.

Réglage de prise de vue

Pour cette prise de vue les réglages sont :

  • Iso : 250
  • Ouverture : f/4
  • vitesse : 1/400
  • Priorité ouverture
  • Mesure spot
  • Collimateur central
  • Focale : 170mm Canon Ef 70-200L 2.8 USM
  • Boitier : 40D
  • Flash : Non

.

.

Règles des tiers

Elle consiste à placer les éléments clef de l’image sur les lignes qui séparent les tiers verticaux et horizontaux, voire sur les intersections entre ces lignes. Ce faisant, on dégage le sujet et les éléments importants (comme l’horizon) du centre de la photo. Ceci évite de couper les photos, ce qui donne une impression statique et banale ; une photographie composée selon la règle des trois tiers est supposée plus dynamique et donne plus d’espace au regard pour vagabonder.

Regles des tiers et points forts
Règles des tiers et points forts

La position des 2 coureurs sur les lignes verticales des tiers permet de les mettre en avant, cette idée est renforcée par la rencontre avec la ligne des tiers inférieure (sur les « points forts »). Leur position dans la photo permet de valoriser leur morphologie, caractéristiques des coureurs de grands-fonds comme peut l’être un marathon.

.

Lignes directrices

Les lignes, les courbes sont des repères pour l’œil. Elles le guident à travers l’image.

Lignes directrices
Lignes directrices

Les lignes verticales conduisent le regard vers les coureurs, elles sont parallèles aux « lignes de force ». Elles prolongent la silhouette des 2 coureurs et font écho à leur morphologie longiligne.

Au sol, le balisage de la route et la ligne bleu (repère de trajectoire pour les marathoniens) conduisent vers les pieds de chacun des 2 coureurs, ce qui valorise la situation de la photo.

Techniques de mise en avant du sujet

Les couleurs :

.

Mise en avant de la symétrie par les couleurs
Mise en avant de la symétrie par les couleurs

Ici les couleurs jouent un rôle important. Tout d’abord la couleur des tenues des coureurs est la même. Mais c’est aussi le cas des chaussures ce qui augmente la sensation de symétrie entre les 2 coureurs. Le jaune des chaussures fait écho au temps affiché sur la voiture ouvreuse. Alors que le bleu des maillots répond au bleu de la ligne directrice qui se trouve au sol.

Message de la photo

Le message de la photo dépend de son cadrage, mais aussi de ce qu’elle contient et de son contexte.

Pour cette photo, j’ai tenté de montrer que des concurrents d’une épreuve individuel peuvent être solidaire, pendant la compétition. La symétrie entre les 2 marathoniens renforce l’idée de cohésion entre les 2 sportifs.

En incluant la voiture portant le chronomètre j’ai  montré la « décontraction » des 2 coureurs à 50 minutes du final.

Présenter les coureurs de dos est aussi un choix cela permet de les rendre anonymes même si l’on devine qu’ils finiront sur le podium.

4 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE