Les voleurs ne choississent pas la meilleure photo

2

Souvent sur les forums, dans les commentaires de certains articles de blogs on peut lire des phrases du genre « se faire voler des photos c’est flatteur cela montre que tu fais de bonnes photos » ou au contraire il est possible de lire « Jamais je me suis fait voler des photos ». Mais la réalité est tout autre, en effet les voleurs si ils choisissent de reproduire des photos sans l’autorisation de leur auteur ne cherchent pas le beau, mais le gratuit et surtout la simplicité.

Quoi de plus simple que de télécharger une photo en se pensant intouchable, cela évite bien des démarches et permet même de faire des économies, enfin c’est ce qu’ils pensent.

Je vous ai présenté il y a quelques jours des solutions qui permettent de surveiller automatiquement vos photos et donc de sanctionner les voleurs de photos.

J’ai pu constater depuis que je publie mes photos en ligne que ce n’est pas toujours la meilleure photo d’une série qui est choisie par le voleur. Non c’est même rarement le cas, car le voleur en plus de vouloir s’éviter des démarches et des coûts d’utilisation est un fainéant notoire qui ne cherchera pas beaucoup avant d’illustrer son article, sa publicité, ou son profil.

Les voleurs de photos ne cherchent pas la difficulté

La plupart du temps il prend l’une des premières photos qu’il trouve sur les moteurs de recherches, ce n’est pas La Photo d’une série de photos d’une situation ou d’un lieu mais c’est la mieux classée dans les résultats de recherches. Pour ceux qui pratiquent leurs méfaits sur les réseaux sociaux, ils le feront à partir de comptes qu’ils côtoient directement ou par le biais d’un intermédiaire.

Il apparait alors pour le photographe que ce n’est pas toujours la meilleure photo d’une série qui sera volée mais celle que l’on retrouvera parmi les premiers résultats des moteurs de recherches.

Force est de constater que c’est aussi le cas pour les photos gratuites. L’utilisateur cherche la simplicité, rarement le beau.
La photo doit répondre au seul impératif de la gratuité.

Pour le photographe, lutter contre cette quête de la première place est impossible à moins de vouloir sacrifier une partie du flux des visiteurs de son site. Le vol de photos a probablement encore de beaux jours devant lui mais il ne faut pas hésiter à sanctionner ces voleurs qui utilisent des ressources qui ne sont pas les leurs et pour lesquelles ils ne participent à la création.

Ces utilisations représentent un manque à gagner pour les photographes, pas seulement pour celui qui est volé, il est possible d’imaginer que si le voleur ne vole pas une photo il en volera une autre, mais faut il rester les bras croisés à attendre et se plaindre ou est il préférable de sanctionner, pour faire de la pédagogie ?

Sachant cela, le photographe sait quelles photos il doit rechercher en priorité si il souhaite faire respecter ses droits d’auteurs, il doit rechercher les photos les mieux classées dans les moteurs de recherches.

2 COMMENTAIRES

  1. Je partage ton constat : c’est souvent surprenant de découvrir qu’on s’est fait piqué CETTE photo-là (comprendre cette photo très moyenne…). Mais du coup, lorsque j’ai demandé des comptes au voleur, l’image est immédiatement retirée avec la remarque que de toutes façons, la photo n’était pas très jolie… Mais lol quoi !! 😉

LAISSER UNE RÉPONSE