Les Mails les plus scandaleux de 2016

16

Tout au long de l’année je reçois de nombreux mails. Certains sont des encouragements, des remerciements. Parfois se sont des questions techniques au sujet de la photo ou plus rarement sur l’utilisation de WordPress. Il y a aussi des mails que je qualifie de scandaleux.

Tous ces mails scandaleux ont un point commun il font preuve d’un très important manque de respect à l’égard des photographes. Je ne parle de mail envoyé par des personnes qui ne connaissent pas la photos. Vous allez comprendre :

Les mails scandaleux de 2016
Les mails scandaleux de 2016

Contexte : Un association organise un évènement, elle cherche un photographe

Bonjour,
Nous sommes à la recherche d’un photographe bénévole pour la date du XX/YY/2016. Sa mission sera immortaliser les différents moments de la journée. Les photos nous seront remises rapidement afin de pouvoir assurer la communication après l’événement.

Les photos doivent être fournies en HD, en couleur. Elles doivent mettre en valeur les activité de notre association (etc…)

Nous vous joignons le dossier de presse pour que vous puissiez comprendre de quoi il s’agit.

Dans le dossier de presse on découvre que l’événement est payant pour les participants et l’argent récolté servira à assurer les salaires de l’association organisatrice durant un an.

Pourquoi c’est un scandale ?

C’est à mon sens un scandale de chercher à faire une collecte de salaire sans proposer au photographe une rémunération juste. On a ici tout ce qui ressemble à une « offre d’emploi non rémunéré » avec des contraintes s’éloignant de la définition de bénévoles.

Mais surtout je ne trouve pas normal qu’une structure puisse envisager se faire de l’argent sans faire profiter ses partenaires. Ici c’est meme pire l’argent récolté doit assurer les salaires de l’association mais pas celui du photographe.

Contexte : Le Faire Part de Mariage d’une connaissance

Salut,

Ma Femme et moi nous sommes mariés cet été. tu trouveras en PJ notre Faire Part de Mariage. Je profite de ce message pour savoir si il est possible que l’on se rencontre prochainement pour que je te présente ma Femme et que tu me donnes ton avis sur les photos réalisées par notre oncle. On voudrait notamment savoir ce qu’il est possible de faire en matière de Post-Traitement.

Pourquoi c’est un scandale ? ou plutôt ma réponse par mail.

Je suis photographe et pas magicien. Je traite mes photos et uniquement mes photos. Tu as fait le choix de prendre un photographe, à lui de faire tout le travail. Je n’ai pas de tes nouvelles depuis XX années je trouve surprenant que tu te souviennes de moi au moment de traiter vos images.

Dans le même genre

d’une personne dont je n’ai plus de nouvelles depuis bien longtemps

Coucou je me marie cette année, nous serions très heureux de t’avoir toi et ton appareil photo à nos cotés. Il faut toutefois que tu saches que pour notre mariage nous devons faire de grosses économies. Tu le sais peut être nous nous marions dans un « grand château » et la location de ce lieu magnifique grève notre budget.

Contexte : Je lance une DMCA contre une association qui utilise mes photos

Bonjour,

Je tenais à vous exprimer mon profond dégout à l’égard de votre attitude particulièrement agressive vis à vis du club XXXX. Aussi, je vous invite à reprendre contact avec les équipes pour lesquelles vous avez été agressif, et de leur présenter vos excuses. Et de les autoriser à utiliser les photos que vous avez fait supprimer.

Pourquoi c’est un scandale ?

Une structure utilise une photo sans prendre contact avec le photographe. Le photographe demande au réseau social de faire supprimer l’utilisation des photos et un inconnu tente de faire passer l’association voleuse pour une victime en qualifiant le photographe comme agressif et ose demander des excuses.

Il est tout de même surprenant que l’association et cette personne soient en mesure de prendre contacte avec le photographe une fois que les photos ont été supprimées alors même qu’elles sont venues se servir tranquillement sur un site sans rien demander à personne.

Dans le même genre

Les réaction violente sont légions après une DMCA c’est particulièrement le cas quand le compte est suspendu voir supprimé. Mention particulière pour un utilisateur de Youtube qui a illustré son clip de RAP avec plusieurs de mes photos. Dommage !! Faute d’accord, la vidéo a été supprimée ainsi que la chaine qui comptait plusieurs milliers d’abonnés.

Contexte : les journalistes cherchent des photos

Bonjour, Est il possible d’utiliser la photo de XXXXXX XXXXXX pour illustrer un article-portrait à venir dans le journal YYYYY avant l’événement ?

Ma réponse :

Bonjour, quel tarif est appliqué pour cet usage ?

Pourquoi c’est un scandale ?

A ce jour j’attends encore la réponse de cette personne. Il est hallucinant que dans les rédactions on n’explique pas aux jeune journalistes que la photographie est un travail et qu’il mérite une rémunération.

Dans le même genre

En 2016, j’ai eu de nombreuses demandent de médias. 2 « journalistes » m’ont expliqué qu’ils étaient seulement stagiaires et faute de photo il n’y aurait pas d’article. Dommage pour les sujets qui auraient mérités un peu plus de lumière.

Aujourd’hui de plus en plus de structure (entreprises, associations etc) prennent un photographe pour avoir de belles illustrations lors d’articles de presse.

Contexte : Une entreprise souhaite utiliser une photo

Bonjour,

Nous avons repéré une de vos photographie qui correspond parfaitement à ce que nous recherchons pour illustrer notre plaquette commerciale. Nous n’avons pas pour politique de rémunérer les photographes. Toutefois nous serions prêt à acheter votre photographie via la plateforme FOTOLIA.
Nous pouvons aussi attendre notre prochain concours photos et vous aider à prendre la première place afin de remporter notre magnifique lot (XXXXXXXX)

Pourquoi c’est un scandale ?

Il est déplorable que certaines entreprises ne se cachent plus de ne pas vouloir rémunérer un photographe au juste prix. Il est encore moins normal de se moquer de celui ci en lui proposant de vendre ses images via FOTOLIA ou de lui promettre monts et merveilles (en truquant un concours) sans aucune garantie pour le photographe.

Et toi ton mail le plus scandaleux reçu en tant que photographe ? Raconte le nous dans les commentaires.

16 COMMENTAIRES

  1. je tombe des nues et au fur et a mesure de la lecture de cet article ca a été de pire en pire !!
    le coup du concours truqué c’est le pompon !!

    rien de tout cela pour moi… une ou deux personne qui pensaient que je donnais des cours gratuitement, une ou deux qui pensaient que je pouvais prendre en photo un événement de plusieurs heures pour 20 ou 30 euros… rien de bien particulier en somme ! D’un autre côté il y a tellement de personnes qui sont super contente de voir leurs photo publiée sur n’importe quel support pour rien, que les entreprises / journaux / associations… auraient tord de se priver malheureusement…

  2. Certains mails sont vraiment collectors… J’adore le « Nous n’avons pas pour politique de rémunérer les photographes »… Mais sinon on peut s’arranger en truquant un concours… Enorme !! 😉

  3. MDR, comme on dirait aujourd’hui… Le prix de ces BDC, comme on dirait après les avoir lu … doit être à la hauteur de leurs propos.
    Saluti.

  4. Alors là je suis sur le popotin ! C’est incroyable ! Ces personnes qui pensent qu’il ne faut pas rémunérer les photographes, et elles, si dans leur travail, elles l’étaient pas payées, qu’est-ce qu’elles diraient ??

    J’ai eu le droit à quelques messages de personnes un peu radines, mais c’est toujours resté cordial, et avec au moins une réponse pour me dire non.

    • @Anne
      Quand on pose à la question sur la possible gratuité de leurs services ils sont le plus souvent choqués. En effet la photo et leurs services ne peuvent être comparés la photographie c’est une passion accessible à tous alors que leur savoir faire est soi-disant unique.
      D’autres argumentent en précisant qu’à la fin la photo est immatérielle contrairement à eux qui réalisent un « produit »

  5. Ma réponse la plus scandaleuse faisait suite à une semaine de travail au corps d’un client potentiel qui cherchait un photographe à envoyer réaliser une photo prévu pour un PLV (qui devait servir sur les stands de l’entreprise en salon). Je lui ai fait la totale : je lui ai expliqué comment marchent les droits d’auteurs, le Barème à Point, ce qu’est l’AGESSA, la méthode du Précompte, toujours en rappelant que c’était le processus légal obligatoire.

    La fin de la semaine j’ai eu droit à un magnifique « Aucun de vos confrères contactés dans votre secteur n’a parlé d’Agessa ou de redevance et nous voulons les photos libre de droits. »
    -______-‘

    • Sinon, bah moi je suis (j’étais) dans la photo de spectacle vivant, alors ce genre de message est très régulier :

      * le manager qui voit que t’étais sur tel évent et qui veux que tu lui « offre » des photos de son artiste (sans même remarquer qu’en fait, t’étais pas sur le concert de son artiste) ;
      * le groupe (amateur ou pro, même je-m’en-foutisme) qui te pique ta photo et/ou te demande de l’utiliser et s’offusque que ce soit payant (cerise sur le gâteau, le dernier groupe en date, qui me demande s’il peut utiliser la photo, mais l’utilise sans attendre ma réponse) ;
      * le groupe qui te pique une photo ET te menace de la retirer de ton site au prétexte de son droit à l’image (rappel: une personnalité PUBLIQUE, photographié dans le cadre de son activité PUBLIQUE sur SCÈNE, lors d’un festival/concert PUBLIC) ;
      * les producteurs qui te tendent un « contrat » à l’entrée du pit, alors que tu es déjà limité aux 3 premiers morceaux (et que ça n’a aucun sens) où on t’explique que si tu veux photographier le groupe (pour un événement où tu es DÉJÀ accrédité) tu dois signer ce document leonine, accepter que tes photos soient passées à la CENSURE (validation des photos par la prod, validation de chaque publication par la prod, …) voir carrément leur filer quelques unes pour « leur comminucation et utilisations non-commerciales » (entendez pour eux « Facebook et les autres réseaux sociaux, le site du groupe, le site de la prod, les communiqués de presse, les dossier de vente de spectacle, les programmes des prochains festivals, etc…).

      Tu n’oublies pas de prendre ton blacklisting en passant, hein, toi qui a OSÉ t’opposer aux exigences des Tout Puissants Producteurs, et bien tu n’auras plus le droit de photographier ses protégés, c’est aussi simple que ça.

      Dans la Musique, il n’y a majoritairement PLUS DE RESPECT pour les photographes :

      * de la part des prods ;
      * de la part des organisateurs d’événements, qui quand ils autorisent des producteurs à limiter les photographes, deviennent des complices de ces censures et autres extorsions ;
      * de la part des photographes eux-même (ouais, je suis désolé mais il faut le dire), qui acceptent de donner leurs photos, voir carrément travailler gratis. Oui, même des mecs que je croise depuis des années sur les concerts. Ça me fait gerber.

      J’ai bien dis « majoritairement », car au milieu de tout ces requins, il reste quelques petites productions, qui sont conscientes des enjeux, souvent pas très fortunées, mais toujours respectueuses. À eux je dis « Merci de votre respect », les autres… pfff

    • @Clovis
      Malheureusement il faut redoubler de pédagogie tant vers les potentiels clients que vers les nouveaux photographes.
      Les associations et autres syndicats semblent muets face à ces problèmes ce qui n’aide pas à soutenir les photographes qui tentent tant bien que mal de vivre de leur art.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here