Instagram vendra vos photos, comme Facebook

42

Depuis l’acquisition du réseau social Instagram, il était à prévoir que Facebook son nouveau propriétaire souhaiterait le rentabiliser.

Instagram est une application mobile et un service de partage de photos qui s’est développée sur Smartphone avant d’être rachetée par Facebook en avril 2012.

Voici que ce matin (18-12-2012) le réseau annonce que les condition d’utilisations vont être modifiées et qu’il sera désormais possible que le réseaux exploitent vos photos déposées sur Instagram.

Cette utilisation (futur) ne nécessite pas d’autorisation de votre part puisque qu’elle est signée dans les condition générale d’utilisation lors de l’inscription et aucune sommes vous sera reversée.

 

Some or all of the Service may be supported by advertising revenue. To help us deliver interesting paid or sponsored content or promotions, you agree that a business or other entity may pay us to display your username, likeness, photos (along with any associated metadata), and/or actions you take, in connection with paid or sponsored content or promotions, without any compensation to you. If you are under the age of eighteen (18), or under any other applicable age of majority, you represent that at least one of your parents or legal guardians has also agreed to this provision (and the use of your name, likeness, username, and/or photos (along with any associated metadata)) on your behalf.

Extrait des conditions d’utilisation d’Instagram qui signifie qu’Instagram pourra maintenant revendre l’utilisation de votre nom d’utilisateur, vos photos, et toutes autres données, et ils n’auront pas à vous payer pour le faire.

Instagram veut vendre vos photos sans vous
Instagram veut vendre vos photos sans vous

Même si il est peu probable que les publicitaire viennent acheter les droits d’utilisation de vos photos perso, celles de votre dernier repas ou de vos vacances à la plage, il est à n’en pas douté que pour les photojournalistes qui utilisent Instagram seront à un moment ou à un autre touchés par ce phénomène.

Se passer d’Instagram et de Facebook pour diffuser vos photos

Une seule solution s’offre à vous si vous ne souhaitez pas enrichir Facebook le nouveau propriétaire d’Instagram : Quitter le réseau d’images et ne plus y diffuser vos photos. Sur Facebook on savait déjà que cela était possible mais aujourd’hui c’est aussi possible ailleurs.

Pour éviter les problème vous pouvez choisir comme moi de ne pas stocker vos photos sur les réseaux sociaux, mais préférer avoir un site dont vous êtes le seul maitre avec vos propres Conditions d’utilisations. L’indépendance n’est pas hors de prix mais il faudra un peu se creuser la cervelle pour y arriver.

 

[Edit du 19-12-2012] Instagram fait marche arrière

Changement de politique au soir du 18-12-2012, Instagram annonce vouloir retravailler le texte pour que celui ci ne laisse plus de place au doute de ses usagers et ne souhaite aucunement vendre les photos de ses utilisateurs sans eux. On attendra confirmation de cette annonce lors de la publication prochaine des CGU corrigées.

On peut se demander si ce revirement de situation n’est pas lié à la fermeture de nombreux comptes, parfois importants.

 

Remplacer Instagram

Avant de tout effacer pensez à sauvegarder vos photos : Instagram : récupérer ses photos

Starmatic application française semble être une bonne alternative. Elle permet l’import des photos depuis Instagram en proposant des conditions générales d’utilisations plus claires.

42 COMMENTAIRES

    • @shoube

      Au contraire je developpe ma présence mais en faisant attention à ce que je diffuse.
      Ainsi je diffuse pas de photos sur les réseaux sociaux. Mais je reste présent car c’est la que se trouve et se retrouve mes lecteurs.

  1. Pourquoi quitter Facebook ?
    C’est comme tout, il suffit de savoir ce qu’on en fait.
    Il ne faut pas tout jeter non plus. Je me suis fait plein de contacts avec, et je garde des contacts avec plein de personnes grâce à FB.

    Par contre, je n’héberge mes photos que sur mon site (ou 500px) et je ne mets que des liens vers les réseaux.
    Tu es donc visible mais tu gardes tes images.

  2. tu développe, il développe et c’est bien là que je ris, pardonnez moi, mais ça c’est vous, pas moi, moi ça ne m’apporte rien et ce n’est pas une histoire de sélection de ce que j’y partage ou pas (d’ailleurs j’ai l’impressions que vous me prenez pour un débile qu’en vous m’écrivez mais bon)

    • @shoube
      si tu ne peux pas remplir tes objectifs par ce média tu as entièrement raison de vouloir abandonner. c’est dommage de perdre du temps il vaut mieux faire des photos 😉

  3. Maintenant, ça reste quand même assez contradictoire, car il me semble que c’est dans un article de darth que j’avais lu que pour se faire connaitre (je parle en tant que photographe, bien que je n’ai pas la prétention de vouloir être connus), mais aussi un des meilleurs moyen de pouvoir prouver la paternité de nos photos était de les diffuser le plus possible.
    La donne a changé semblerait il.

    • @shoube
      Tu peux multidiffuser en devenant parfois esclave des réseaux sociaux.
      Ou seulement montrer que tu as fait un article avec des photos et donc montrer que tu existes sans pour autant leur donner la possibilité de te voler.

  4. Tout à fait d’accord avec toi! J’avais rédigé un article dans ce sens il y a un mois 😉 Je suis devin!
    Il faut absolument rester maitre de son travail. Point. Facebook n’est qu’un moyen de garder contact avec mes amis et un moyen de faire de la pub pour moi.

    • @Marc
      de la pub mais pas que, c’est aussi l’occasion de trouver des idées dans une saine émulation avec ses contacts. Il faut juste se mefier et toujours se rappeler que si tu n’est pas le client c’est que tu es le produit

    • Oui, évidemment! Encore que je préfère Twitter comme source d’inspiration…
      Et oui, j’ai conscience d’être le produit. C’est bien pour ça que « j’utilise » Facebook, je laisse le soin à d’autres de se faire tondre!

  5. Tu parle comme si c’était quelque chose qui rapporté de l’argent, comme si c’était une entreprise avec un objectif financier à atteindre histoire d’être rentable 😉 🙂 , si telle est ton cas cool, c’est pas le miens en tout cas.
    Pour ce qui est de la diffusion des photos j’ai mon blog (et au pire le forum) dont je balance les liens sur les réseaux (ben oui pas si débile je suis comme vous finalement)
    reste que les réseaux (et en particulier FB) ne m’apporte vraiment rien.

    • @shoube
      loin de moi les objectifs financiers, même si je ne crache pas dans la soupe.
      Je diffuse mes photos et mes textes pour des raisons qui me sont propres, mais à quoi ça sert sans objectif ? Si je ne les atteints pas c’est pas grave. Mais tant qu’a faire des photos et les montrer autant qu’elles soient vu par le plus de personnes non ?
      Il faut faire vivre ses photos sinon à mon sens ça ne sert à rien.

  6. J’avoue que ça devient limite, ils (facebook) gagnent de l’argent en nous diffusant de la pub, en faisant payer les entreprises et fanpages pour promouvoir leurs contenus, et maintenant ils affichent clairement qu’ils peuvent revendre nos photos.

    Mais leur pouvoir est toujours le même : celui de la visibilité. Pour instagram, il y a des alternatives mais elles sont peu utilisées. Pour Facebook, il n’y a pas de réelle alternative (Google+ peut être, mais on n’y fréquente pas toujours des amis IRL contrairement à Facebook).

    La question, c’est aussi de savoir la valeur de nos photos et nos données.

    Je ne connais pas de service de partage de photo (même payant) qui propose un instagram like tout en garantissant la confidentialité et la propriété des photos, vous en connaissez vous ?

  7. @Marc : non je ne connais pas, je vais jeter un oeil pour le fun. Mais dans tous les cas, si la société ne vend pas nos photos, le service sera soit payant, soit plein de pubs : il faut bien qu’elle gagne de l’argent quelque part !
    On me parle aussi de Starmatic qui semble un peu + respectueux des droits de propriété… Il n’est pas exclu que je quitte FB/IG mais il me faut une bonne alternative parce que j’aime bien partager mes photos 🙂

    • @Marc et _dsteiner_

      A quoi sert le wifi sur le 6D ? En studio je vois l’intérêt, en reportage « sur le feu » aussi mais c’est pas son domaine. Le poids des RAW doit plomber le système. Déjà que l’usb2 me sors par les trous de nez …

  8. HS: j’ai changer mon adresse mail pour les notifications de ton blog (j’utilise ma gmail) et bien les liens cliquables vers l’article et ces réponses son au rendez vous, ce qui n’est toujours pas le cas avec hotmail bien que le message soit plus lisible qu’avant.
    C’était juste pour t’informer vue qu’on en avait parlé sur un autre article. 🙂

  9. Depuis que je connais l’informatique et le programmation surtout, j’étais toujours sure et conscient que nos information deviendrons des données mondiales et il faut toujours faire attention sur nos fréquentations, ce qu’on publie sur ses réseaux sociaux ou même ses sites d’inscription d’offre multiple qui se propage sur le web en ce moment.
    Je suis pas trop surpris si « instagram » ferra ça on va tout simplement dire qu’une fois membre de ses comptes nos données les appartiennent.

    • D’accord avec Paul, moi aussi je ne me suis jamais fait aucun doute quant au caractère plus ou moins « public et libre » de tout ce qu’on publie sur les réseaux sociaux, c’est pourquoi je ne diffuse que des éléments pour lesquels je n’ai pas de problème avec ça, et par contre jamais de choses personnelles (photos de mes enfants par exemple…)

    • @tanned

      Il faut deja faire attention à ce que l’on poste si on veut se garder un peu de vie privée.
      Si on veut eviter qu’un tiers monnaye nos créations il faut ne faut pas utiliser ces services tiers. Facebook pratique deja une politique proche de celle qu’Instagram proposait et il est à n’en pas douter que ce d’autres sites verront dans nos création le moyen de gagner toujours plus d’argent.

  10. Ils changent leur politique pour le moment pour faire passer la modification plus discrètement à l’avenir.
    Qu’ils cherchent à rentabiliser le site, on ne peut leur reprocher.
    Par contre de cette manière, c’est n’importe quoi.

  11. La prochaine étape sera celle du cloud, quand vos données ne vous appartiendrons plus et que les multinationales s’amuseront a mettre des pubs dans vos documents words et excel, vous avez été prévenu, cet épisode instagram n’est juste que la partie visible de l’iceberg qui vous attends.

LAISSER UNE RÉPONSE