Comment photographier une éclipse de soleil ?

Une pratique photographique dangereuse !

94

Lorsque une éclipse solaire se déroule, les photographes sont tentés de prendre des photos de ce moment rare. Toutefois la photographie du soleil même lors de l’occultation demande des précautions qu’il faut pas négliger.

Depuis l’antiquité les éclipses ont toujours attiré la curiosité de l’homme , qui expliquait le phénomène par des manifestations de divinité(s) avant que les scientifiques  expliquent l’origine des éclipses solaires. Aujourd’hui à l’heure de la photographie certains voudront certainement s’essayer à la photo de ce phénomène rare.

En 2011, j’ai pu photographier une éclipse partielle sans matériel particulier mais je dois avouer que la météo , avec une importante couche nuageuse , m’avait permis d’ utiliser uniquement un filtre ND 1000. En 2015, le soleil était plus haut dans le ciel et malgré les nuages j’ai utilisé un vrai filtre de protection.

Comment photographier une éclipse solaire ?
Comment photographier une éclipse solaire ? (Chapelet du 20 mars 2015)

La sécurité pour photographier l’éclipse solaire

Regarder le soleil à l’œil nu est impossible sans risque de graves blessures. Il est indispensable pour cela d’utiliser des lunettes de protection adaptées (Norme CE de la directive européenne 89 / 686 / CEE).

Observer le soleil à travers une lentille capable de concentrer la lumière du soleil  provoque des brûlures irréversibles. Il convient donc de se protéger consciencieusement.

Malheureusement pour les photographes il n’existe pas de filtre monté pour les éclipses de soleil . On peut trouver les filtres à densité neutre (ND) que l’on peut monter via un filetage sur l’objectif.

Attention à vos yeux, les brûlures d’une observation du soleil sont irréversibles !

Pour observer ou photographier une éclipse de soleil il existe dans le commerce 3 matériaux au coût acceptable, le Mylar aluminisé, l’AstroSolar de Baader et le polymère noir teinté dans la masse proposé par Thousand Oaks Optical. Le Mylar donne une teinte bleue tandis que l’Astrosolar et le polymère teinté dans la masse donnent une teinte orangée au soleil. Ils sont vendus sous forme de feuilles de différentes tailles. Le polymère teinté est plus solide à la manipulation, mais proche d’une source de chaleur comme une ampoule il peut fondre en quelques secondes.

La lune commence à occulter le soleil
Comment photographier une éclipse de soleil ?
(20 Mars 2015 à Toulouse, sous les nuages)

Pour avoir utiliser du Mylar, de l’Astrosolar de Baader et du polymère noir teinté dans masse de Thousand Oaks Optical pour monter des filtres, je peux affirmer que ce dernier est plus agréable à manipuler pour réaliser un filtre réutilisable pour photographier une éclipse solaire.

Il existe des filtres rapides (densité 3.8 ou 4) adaptés à la photographie, rares sur le marché, ils ne sont pas adaptés pour l’observation directe de l’éclipse et des filtres lents (densité 5). A titre de comparaison un filtre ND1000 n’a une densité équivalente que de 3.

Dans les 2 cas, ces filtres réduisent le rayonnement lumineux du soleil.

  • Densité 5 : réduction du rayonnement à 1/100’000 de sa puissance
  • Densité 3.8 ou 4 : réduction de 1/10’000 de sa puissance
  • Densité 3  (filtre ND1000) réduction de 1/1000 de sa puissance

Il est parfaitement possible de faire des photos avec un filtre de densité 5 sans aucun risque (si le filtre est correctement monté. C’est le seul filtre qui corresponde à la norme CE (Norme CE de la directive européenne 89 / 686 / CEE).

L’utilisation de ces feuilles de protection pour photographier une éclipse de soleil  impose au photographe de bricoler lui même son filtre pour réussir à faire ses photos. Dans ce bricolage du plus simple où l’on fixe la feuille sur le pare-soleil de son objectif, au plus évolué permettant un montage et un démontage du filtre, il faudra être particulièrement attentif à ne laisser aucun trou, aussi petit soit il.

Observer une éclipse de soleil est une activité à risque !

Une fois monté il faut tester son filtre en visant une ampoule halogène pour certifier le montage et garantir la sécurité du photographe et du matériel.

Pour les utilisateurs d’appareil photo avec un système de visée indépendante il est aussi indispensable de protéger le viseur avant de tenter de viser le soleil. Si celui ci n’est pas utilisé il faudra l’obturer pour que personne ne vienne s’y brûler un œil.

Le seul moment où il est possible de se passer du filtre durant une éclipse solaire c’est au moment de l’occultation complète. L’éclipse du 1 septembre sera annulaire ca veut dire que l’occultation ne sera pas total, un disque de lumière va apparaitre tout autour de la lune.

Une vitesse d’obturation très élevée ou un diaphragme très fermé (F22 ou plus) ne compensera pas l’absence de filtre provoquera la brûlure du capteur et de l’œil du photographe.

Photographier une éclipse solaire sans danger, Le soleil est masqué par la lune à 68% au maximum de
Comment photographier une éclipse de soleil sans risque ? (20 Mars 2015 à Toulouse, l’éclipse est à son maximum 68%)

Penser que le danger n’existe que lorsque l’obturateur est ouvert est une erreur. La chaleur obtenue en concentrant le rayonnement solaire peut faire brûler les miroirs et autres pièces du viseur, que ce soit un reflex numérique ou un reflex argentique. Il ne faut, dans certaines circonstances, que quelques secondes à un effet loupe pour brûler ou chauffer un objet au point de le dégrader.

Les protections inefficaces pour photographier une éclipse solaire :

Observer une éclipse solaire ne doit pas être pris à la légère pourtant des personnes peu scrupuleuses  recommandent des matériaux « exotiques » pour se protéger. Mais ces matériaux ne filtrent pas toutes les ondes de la lumière dont les plus néfastes tels que les Ultraviolets (UV) ou les Infrarouges.

Écouter ces conseils « économiques » revient à prendre des risques importants pour soi ou pour son matériel. Le risque de cécité vaut il une photo ?

Dans le parc de l'observatoire on observe l'éclipse avec des masque de protection mis à disposition par la SAP de Toulouse pour l'occasion
Se protéger les yeux pour observer une éclipse solaire.
(Dans le parc de l’observatoire on observe l’éclipse avec des masques de protection mis à disposition par la SAP de Toulouse pour l’occasion)

Le matériel pour prendre en photo l’éclipse de soleil

En plus du filtre précédemment cité, il faut prévoir un téléobjectif, les plus équipés utiliseront un 1600 mm, en jouant parfois avec des doubleurs sur un téléobjectif plus modeste ou utiliseront un télescope équipé d’un filtre pour photographier l’éclipse solaire.

Pour photographier une éclipse de soleil il est indispensable de se protéger !

Un trépied est utile dans cette situation, une télécommande peut aussi être utilisée.

Pour ceux qui ne disposent pas d’un gros téléobjectif il est possible de photographier la course du soleil lors de l’éclipse, dans cette situation le trépied sera indispensable et l’utilisation d’un intervallomètre est plus que recommandé.

Au milieu de nuages on peut voir le croissant de soleil lors de l'éclipse du 20 Mars 2015
Comment photographier une éclipse solaire ? (Au milieu de nuages on peut voir le croissant de soleil lors de l’éclipse du 20 Mars 2015)

Réglages pour photographier une éclipse de soleil

Suivant le filtre utilisé,les réglages peuvent varier légèrement pour photographier une éclipse de soleil.

  • La sensibilité iso sera la plus faible possible.
  • L’ouverture sera réduite
  • Enfin la vitesse sera élevée à moyenne.

    Pour ne pas détruire votre matériel ou vous brûler, protégez l’entrée de votre optique avec un filtre adapté de type Mylar ou AstroSolar !

Avec un filtre Mylar (densité 5) les spécialistes recommandent les réglages suivants pour photographier une éclipse solaire : 100 iso F8 et une vitesse plus ou moins rapide, à adapter suivant la situation, la nébulosité du ciel et l’épaisseur du Mylar.

Si le soleil « bave » ou qu’il est entouré d’un halo rendant son contour approximatif, il faut diminuer la vitesse, ou fermer un peu plus le diaphragme. Dans la photo ci-dessus j’aurais pu fermer un peu plus pour éviter le halo qui apparaît encore après le post traitement.

Photographier l’éclipse avec un smartphone

Photographier l’éclipse avec un smartphone reste possible. Un appareil photo de smartphone fonctionne comme tous les appareils photos. Il y a une lentille, parfois plusieurs sur les smartphones haut de gamme, qu’il faut protéger pour ne pas prendre de risque.

Mais il y a 2 problèmes à vouloir photographier l’éclipse de soleil avec un smartphone :

  • Le premier problème c’est qu’avec le filtre sur l’objectif du smartphone il devient compliqué voire impossible de déclencher.
  • Le second problème des smartphones c’est le « zoom de l’objectif » qui est trop faible pour obtenir un gros plan du soleil.

Comme je l’explique en commentaire, il est donc conseillé d’utiliser le smartphone pour photographier l’éclipse solaire de manière indirecte ce qui ne nécessite pas de filtre.

Les nuages masquent l'éclipse.
Pas simple de photographier une éclipse solaire à travers les nuages (20 Mars 2015 à Toulouse)

Composer sa photo d’éclipse solaire

Il n’y pas 36 solutions de cadrage lors d’une éclipse solaire. Quand le Rendez vous entre la Lune et le Soleil se déroule haut dans le ciel il n’est pas simple de trouver un premier plan compatible avec l’utilisation d’une longue focale. Surtout l’utilisation d’un filtre de protection ne permet pas de prendre en photo le paysage et l’éclipse en même temps. Il devient donc impossible de trouver un autre cadrage plus artistique, à moins de passer par photoshop pour assembler 2 photos.

Le seul moment où l’on peut se passer d’un filtre c’est quand l’éclipse de soleil est totale ou très basse sur l’horizon.

Par contre il est possible de photographier le contre champ de l’éclipse solaire en photographiant le paysage dans une luminosité différente de celle que nous avons tous les jours. Les ombres durant une éclipse ne sont pas habituelles et forment des croissants surprenants. Il est aussi possible de photographier les gens observer l’éclipse solaire etc. bref de montrer sans montrer, de suggérer.

En savoir plus sur l’éclipse solaire

Prochaines éclipses solaires

21 août 2017 Totale 2 min 40 s Amérique du Nord
15 février 2018 Partielle Antarctique, Amérique du Sud
13 juillet 2018 Partielle Australie
11 août 20185 Partielle Europe, Asie
6 janvier 2019 Partielle Asie
2 juillet 2019 Totale 4 min 33 s Amérique du Sud
26 décembre 2019 Annulaire 3 min 39 s Asie
21 juin 2020 Annulaire 0 min 38 s Asie
14 décembre 2020 Totale 2 min 10 s Amérique du Sud
10 juin 2021 Annulaire 3 min 51 s Amérique du Nord, Europe
4 décembre 2021 Totale 1 min 54 s Antarctique
30 avril 2022 Partielle Amérique du Sud

(Source du tableau : Wikipédia)

94 COMMENTAIRES

    • @Donlope
      Dans toutes les activités il y a un risque. Il faut évaluer ce risque et mettre en place toute la protection qui est indispensable pour le réduire au maximum.

  1. Un peu comme Donlope, bon conseils, mais vraiment pas tente par l’expérience, bizarrement.
    En fait de la seule éclipse solaire complète que j’ai pu observer, je garde un souvenir unique, magique. Quand le ciel s’obscurci en plein jour et que quelques étoiles apparaissent… content d’avoir pu contempler ça. Je n’aimerai pas être concentre sur mon appareil photo a réfléchir réglages ou protections, je crois que ça me gâcherai un peu le plaisir…

    • @ary
      La durée de l’occultation permet de faire 2 choses à la fois 😉 il suffit pour cela d’être suffisamment préparé.
      En préparant l’article un « chasseur d’éclipse » m’expliquait qu’il utilise une bande sonore pour cadencer ses actions, enlever le cache, remettre le cache. Pour les photos une fois les réglages effectués il n’y a plus rien à faire il faut juste suivre le sujet sauf durant l’occultation lorsque l’éclipse est totale, ce qui ne sera pas le cas pour les français.

      De ton coté cette éclipse sera très partielle (10-15%) mais vous avez prévu d’observer cette éclipse solaire notamment au boulot ?

  2. non on a rien prévu du tout… pour organiser un truc avec les enfants il faudrait tous les équiper de lunettes adéquats, que je n’ai pas vu pour le moment…
    faudrait peut être chercher, mais une éclipse si partielle, ce n’est pas vraiment spectaculaire…

    • @ary
      Il est possible de jouer avec un éclipse sans soleil en passant par une observation indirect. Il y a la fabrication de sténopé simple ou à miroir il y a la fabrication d’un solarscope etc qui peuvent aussi occuper les gamins les jours qui précédent l’éclipse.
      Il n’est alors plus indispensable d’équiper tout le monde en lunette 😉 .
      Sans être spectaculaire cette éclipse reste un moment rare qu’il ne faut pas rater AMHA. La prochaine éclipse visible depuis Israël tombe quand ?

  3. Des bons conseils que je dois me remettre à l’esprit lorsque J’aurai
    l’opportunité de faire une photo d’une éclipse de soleil 🙂

  4. Je n’étais même pas au courant qu’il y aurait une éclipse prochainement ! Merci pour ces bons conseils mais je crois que je me contenterai de regarder tes photos ;-p

  5. Bonjour, merci pour le partage! Espérons seulement que chacun serait bien équipé pour pouvoir immortaliser ce moment et que le temps n’en ferait pas qu’à sa tête. Une éclipse n’arrive pas tous les jours et tout le monde n’a pas toujours l’occasion de profiter de ce spectacle à chaque fois qu’il y en a.

    • @Alice
      C’est le but de ce billet, rappeler à tout un chacun qu’il est indispensable de protéger ses yeux et son matériel pour observer l’éclipse …

  6. Je vais suivre ça à la télé je crois, sinon il se peut que je serais en voyage en Tunisie, tu n’aurais pas d’information sur la possibilité d’assister à ce phénomène depuis ?

    • @Wotdim
      J’ai commandé chez eux … et je recommande de passer par eux. (Mais vous utilisez peut être un bloqueur de publicité :/ Ca serait pourtant sympa de le couper et de cliquer sur la pub avant de commander 😉 )
      C’est le seul vendeur Amazon qui en propose pour le moment.

    • Wotdim : as-tu reçu ces filtres d’amazon ?
      Je suis septique car l’emballage a été fait avec des cartons ! De plus il n’y a aucune preuve montrant qu’il s’agisse bien de la marque Thousand Oaks Optical ! Que faire ? Faut-il tenter d’observer avec ?
      As-tu eu la même stupeur en déballant le colis ?

    • @Astro Guillaume
      J’ai reçu mon filtre il y a un moment. Le filtre était pris en sandwich entre 2 feuilles cartonnées accompagnées par un carton plus épais.
      J’ai interpellé mon vendeur qui m’a expliqué débiter des rouleaux de Thousand Oaks Optical.
      A l’approche des grands événements comme les éclipses solaires on voit un marché d’opportunistes prendre place dans un marché habituellement confidentiel. C’est ici les cas et on ne peut que regretter que ce filtre ne soit accompagné d’aucune mention/certification. Pour autant mon vendeur m’a certifié la qualité du produit et les tests que j’ai effectué cette semaine m’ont rassuré.

  7. @ Pyrros

    Je me questionne plus sur la qualité de ce filtre.
    Car ça serai pour le monter sur un 80/400 et sur un D90. et je voudrais mettre quelques chances supplémentaires de mon coté pour pas les flinguer.
    Mais je ne trouve que très peu de retour sur ces filtres…

    • @Wotdim
      Je ne doute pas de la qualité, plus du port du produit.
      Thousand Oaks Optical est spécialisé dans la préparation de ce genre de produit.
      Il y a peu de retours car ce sont souvent à l’occasion des éclipses que l’on parle de ces filtres, la dernière en Europe remontant au 4 janvier 2011 il est plus que probable qu’une grosse majorité de ces retours aient été oubliés par le web.
      D’autres fabricants proposent d’autres références plus ou moins rapides mais je pense que la différence entre ces produits sera pour nous « amateurs » invisible.
      Attention le filtre est seulement constitué d’une feuille. Il faut prévoir un support pour le faire tenir sur l’optique.

  8. Moi j’ai cramé mon boitier avec un filtre ND 110 lors de la dernière éclipse. Cette année j’ai prévu un filtre en Mylar que j’ai pu avoir via le club d’astronomie à coté chez moi.

    • @léakiduj
      Avec plaisir 😉 Maintenant j’ai la pression !
      La focale d’un portable est trop courte pour esperer faire une bonne photo de l’éclipse. Mais il n’est pas interdit d’essayer tant que la lentille est filtrée.

  9. Si il faut du mylar pour protéger ses yeux, je pense que c’est aussi indispensable pour son matériel photographique.
    J’ai vu une vidéo d’un photographe qui n’a semble t-il pas expérimenté son filtre ND1000 pour en recommander l’usage.

    • @astroboy
      Personnellement c’est aussi mon avis, je n’ai pas envie de prendre de risque pour moi et pour mon matériel.
      Avec le filtre ND 1000 regarder le soleil n’est pas agréable, avec le mylar c’est beaucoup plus confortable… cette difference permet d’imaginer ce qu’il se passe quand la lumière du soleil est focalisée par son passage dans un objectif.

  10. J’ai reçu ce jour ma feuille de milar commandée via la pub présente dans cet article au début de la semaine.
    Apres un premier essai vers 16h je n’ai plus envie d’utiliser un filtre « classique » pour photographier le soleil lors de l’éclipse.

    Merci pour ces conseils

    • @louison
      J’ai aussi la mienne il me faut monter un support pour pouvoir l’essayer dans de bonnes conditions et surtout conserver ce filtre pour d’autres utilisations. Mais ton avis m’est précieux et confirme qu’une feuille de mylar permet de photographier une éclipse solaire en toute sécurité.

  11. Merci pour tous ces conseils pour photographier l’éclipse du 20 Mars mais je me demande si on verra des taches sur le soleil.
    Tu penses que l’on peut les photographier ?

    • @Marco
      Il faut une longue focale pour prendre les taches solaires en photo, cela va donc dépendre de ta longueur focale et de la taille de ces taches au moment de l’éclipse. Sur les photos qui illustrent ce billet il est possible de voir une tache sur la droite des photos.
      Il est toujours possible de photographier ces taches en dehors d’une éclipse.

    • @Thomas Benezeth
      Je pense qu’il peut aussi être intéressant de photographier l’éclipse directement que les gens qui la regarde 😉

  12. Faut il se protéger pour photographier la lumière produite par l’éclipse par exemple en réalisant un portrait ?
    Merci pour la réponse.

    • @Pierre lamare
      La protection n’est indispensable que pour prendre le soleil en photo. Durant une éclipse prendre une paysage ou un portrait ne change pas nos habitude seule la luminosité peut légèrement faiblir.
      Il peut être intéressant de photographier les ombres qui prennent la forme de l’éclipse laissant apparaitre le croissant de soleil.

  13. J’ai peur du montage de mon filtre. J’ai commandé du mylar mais je ne sais pas comment je vais le faire tenir sur mon objectif.
    Je cherche des informations, des conseils, des astuces aidez moi !!!

    • @titi&rominet
      Il y a ma connaissance 2 montages :
      Le plus simple consiste à faire tenir la feuille de Mylar avec des élastiques, 2 au minimum pour doubler la protection en cas de défaillance d’un des 2 élastiques.
      L’autre méthode demande de bricoler un peu pour faire un support de filtre. Il n’y a rien de complexe dans cette construction dont j’ai mis un lien à la fin du billet 😉

  14. Bonjour à tous,
    j’ai choisi pour ma part de proteger mon matos avec un verre de soudeur de grade 14.
    Ce sera intéressant de voir les différents rendus en fonction de la méthode de filtrage.

    • @dalinos
      Bonjour,
      Effectivement il sera intéressant de pouvoir observer les différences de rendu des divers filtres qui vont être utilisés.
      Personnellement j’ai repoussé l’idée du filtre de soudeur car je ne veux pas prendre de risque en concentrant le soleil dans mon optique. Le verre de soudeur a généralement une dominante verte suivant les fabricants, mais prévu pour la soudure il laisse passer quelques ondes de lumière qui ne sont pas produites pas la soudure à l’arc mais qui existent dans le specre de la lumière solaire.

      Il faut donc à mon avis faire très attention, surtout si on utilise un viseur optique…

  15. bonjour,

    j’utilise un nikon D5200 et je n’ai pas de téléobjectif… j’ai comme objectif AF-S DX NIKKOR 18-55mm f/3.5-5.6G VR et après des macro-zoom… ainsi que me conseillez vous pour pouvoir prendre en photo l’éclipse à Bordeaux ? Merci

    • @doudie
      Il faut choisir la focale la plus longue disponible dans votre parc optique.
      Le sigma 70-300 n’est pas seulement prévu pour la macro et vous permettra de faire une photo correcte de l’éclipse 😉 Toutefois pour rendre la lisibilité plus confortable un recadrage sera probablement nécessaire.
      Les photos qui illustrent ce billet sont réalisées à 400mm et ont été recadrées.
      Dans tous les cas pour photographier directement l’éclipse solaire le filtre est indispensable.

    • Donc va pour du AstroSolar avec le sigma 🙂 il faudra que je fabrique ainsi le filtre comme vous avez indiqué. Après je voulais savoir si j’avais besoin d’une Bague T Perl Nikon ou pas du tout ?

    • @doudie
      La bague T Perl sert à monter son boitier sur un instrument astronomique, si l’appareil est utilisé seul il ne sera pas nécessaire de l’utiliser.
      Je ne me suis pas penché sur la question de réaliser des photos à travers un télescope ou une lunette astronomique, je ne pourrais donc pas en dire plus sur ce type de montage.

  16. @Pyrros:
    Un filtre de soudeur est plat et non concave, il n’y aura donc pas plus de concentration qu’avec un simple filtre vissant. Après la grosse différence est qu’il va filtrer en absorbant l’énergie et non en la reflétant, donc il chauffera. C’est pour ça que j’ai décidé de le monter sur le pare-soleil de mon téléobj.
    Par contre j’aurai moins de lumière sur mon capteur car la densité optique d’un filtre de soudeur n°14 est de 5,2 (qui donne environ 1/250 000 de lumière transmise) et celle du mylar est généralement donné pour 5 ( 1/100 000).
    Dans tous les cas, je ferai des tests à la réception et je posterai mes résultats.
    Et pour info: seul les filtres de soudeurs n°14 ou plus sont utilisable pour regarder une éclipse!

    • @dalinos
      Je sais bien que le verre de soudeur n’est pas concave, mais je sais qu’un objectif est un assemblage de lentilles différentes et que mal filtré il y a un risque pour le matos et pire pour moi. Le spectre lumineux n’est pas entièrement filtré avec ce type de filtre et j’ai « peur » que les infrarouges et les UV ne soient pas correctement filtrés, c’est entre autre pour cette raison que j’ai repoussé cette option.
      M’étant posé la question quel est le montage envisagé pour le verre de soudeur ? Un porte filtre ?

  17. Pas de soucis pour les rayonnement UV et IR, ces filtres sont aussi fait pour ça car une soudure à l’arc émet un rayonnement très large.
    Après pour le montage, je vais m’inspirer de la solution que tu as proposé en lien (je pense que le verre est trop épais pour un porte filtre)

    • @dalinos
      alors la documentation technique que j’ai pu obtenir n’était pas très fiable. Cela dépend sans doute des fabricants…
      Bon bricolage 😉

  18. Il n’y a plus qu’à espérer qu’il fasse beau!
    J’ai bricolé des cartons pour observer les silhouettes avec mes élèves (trou de la taille d’une aiguille et observation sur un calque à l’autre bout), je me contenterai de ça!

    • @Anne
      Je ne me rappelle la matière que tu enseignes mais il y a sur le web de nombreuses expériences à faire avec les élèves …
      Une académie (Haute Pyrénées) a publié un document sur le sujet …

    • @theca
      je dirais magique … Il faut quand même avoir une chance inouïe pour que le soleil et la lune se coordonnent depuis la nuit des temps pour que l’on masque l’autre lors d’une éclipse de soleil.

  19. Je me suis penché sur la question des filtres ND par rapport aux filtres plus conventionnels, habituellement recommandés pour la photographie du soleil lors d’une éclipse.

    Sur le marché il existe 2 types de filtres recommandés que ce soit en mylar ou en astrosolar pouvant être utilisés.
    Le premier type, pour l’observation à une densité de 5
    Le second pour la photographie à une densité de 3.8 (il permet une vitesse plus élevée)

    Dans les 2 cas ces matériaux ont une densité supérieure aux filtres ND1000 utilisés en photo « classique », le filtre ND1000 a une densité de 3.
    Il y a donc un danger même minime d’observer le soleil avec un filtre ND1000 (voir moins) surtout quand le soleil passe à travers diverses lentilles.

  20. Bonjour,

    Et que penser de la combinaison ND1000 + verre de soudeur #14 ?
    Pas facile à faire tenir, mais d’un point de vue théorique, est-ce que les « obscurcissements » additionnent ?

    À bientôt !

  21. Bonjour,

    Merci pour cet article précis et passionnant.

    Question bête sans doute mais est-ce qu’il y a besoin d’une protection pour photographier l’éclipse avec un compact comme le RX100 (dans sa version sans viseur) ? Mis à part les lunettes de protection pour « regarder » sur l’écran de l’APN j’entends (et le rendu qui risque de ne pas être exceptionnel ^^).

    • @Camille
      Il n’y a pas de question bête juste des gens qui ne peuvent plus voir correctement.

      Les lunettes spéciales éclipse ne servent à rien pour regarder l’écran de l’appareil photo.

      De même il ne faut pas les utiliser pour regarder dans des jumelles ou tout autre instrument optique. C’est l’entrée de l’optique qu’il faut protéger pour éviter que les rayons du soleil ne se concentrent et fassent un effet loupe. Si on utilise des lunettes spéciales éclipse après un instrument optique non protégé l’effet de concentration pourra faire fondre les lunettes de protections et provoquer de graves blessures.

      Un compact comme le RX100 qui ne dispose pas de viseur nécessite néanmoins une protection afin de ne pas dégrader le capteur de l’appareil.

      Il est indispensable de protéger tous les appareils photos et autres outils optiques qui seront utilisés pour un observation direct de l’éclipse, les smartphones comme les reflex, les compacts comme les bridges sans oublier les hybrides, les numériques comme les argentiques.

      Pour les personnes qui utilisent un « appareil modeste » avec une focale courte je recommande de photographier l’éclipse en observation indirect. Le principe est « simple » un trou (le plus petit possible) dans un carton orienté vers le soleil laisse passer la lumière jusqu’à une surface de projection placée à l’ombre (une feuille blanche). On voit ainsi la projection de l’éclipse sur la surface de projection.

  22. @Pyrros : merci pour les explications. Ça veut dire concrètement que c’est inutile ou dangereux de « cumuler » les lunettes + la protection appareil photo ? Histoire d’être sûr de bien comprendre.

    Au sujet de la protection de l’APN, il n’existe pas une façon plus simple comme un filtre ou un boitier ? Je ne savais pas qu’il fallait aussi protéger les smartphones (c’est risqué à ce point ?), peu de gens sont au courant à mon humble avis.

    • @Camille
      L’écran est trop sombre pour pouvoir être utilisé avec les lunette de protection spéciales éclipse. Mais il est pratique d’avoir des lunettes pour pouvoir observer ce phénomène directement.

      Le montage du filtre est très simple à réaliser mais il faut s’en procurer ce qui n’est pas évident et qui a un certain cout.
      Tout ce qui contient une lentille et qui va permettre une observation ou une photographie du soleil doit être protégé au risque de détériorer le matériel.

      Comme pour chaque éclipse solaire certaines personnes vont y laisser un peu de leur acuité visuelle, d’autres y laisseront sans doute un capteur photographique. Pour la grande éclipse de 1999 il y a eu une dizaine de cas graves de brulure de l’œil en France, à l’époque les appareils photos n’étaient pas aussi répandus qu’aujourd’hui et surtout on réfléchissait à 2 fois avant de faire une photo.
      Il est à n’en pas douter que vendredi 20 mars certains découvriront par hasard qu’il y a une éclipse et tourneront leur smartphone vers le soleil pour avoir quelques pixels surexposés en souvenir.

  23. Aujourd’hui il y avait un peu de soleil j’ai donc installé mon trépied et mon argentique pour tester les réglages. J’ai vissé le ND1000 que certains recommandent pour photographier l’éclipse sur mon 300mm et j’ai déclenché en variant les réglages mais j’ai mis le feu à ma peloch’ noir et blanc.

    Je ne m’en suis rendu compte que dans mon laboratoire en voulant la développer, il y a un trou sur certaines diapo.

    C’est certain je ne vais pas faire de photos de l’éclipse sauf si je trouve un bout de filtre correct.

    • @Poyepo
      Heureusement que tu as fait des tests mais tu ne parles pas de comment tu as fait pour viser le soleil. Peux tu nous en dire plus ?
      Les trous ne peuvent ils pas venir d’une mauvaise fabrication, installation du film ?

  24. J’ai visé par projection sur ma main car je ne voulais pas prendre de risque.
    J’ai eu raison car même si je n’ai pas senti de chaleur sur ma main on ne sait pas comment l’œil aurait réagit.

    Depuis 20 ans que je fais de l’argentique c’est la première fois que j’ai des trous sur le film, ça serait un malheureux concours de circonstances.

    • @Poyepo
      L’experience montre que tu as probablement eu raison de faire ainsi 😉
      C’est dommage de laisser un oeil en regardant le soleil à travers un objectif pour se préparer à photographier l’éclipse.

  25. Au secours je cherche des lunettes pour observer le déroulement de l’éclipse de vendredi. Il n’y en a plus nul part même le tabac n’a plus de magasines avec les lunettes spéciales.

    Existe-t-il d’autres solutions de protection contre l’éclipse, on m’a parlé de pellicule photo, de vieilles radiographies et CD noirci, Mais est ce que cela protège bien ?

    • @cherche-lunettes
      Effectivement il n’y a plus beaucoup de lunettes de protections pour observer le soleil disponible dans les magasins. Je doute fort qu’il y ait de nouveaux arrivages d’ici vendredi matin.
      Si il n’est pas possible de se procurer un filtre vendu à la feuille et permettant de couper plusieurs paires de lunettes alors il faudra observer l’éclipse par un moyen de projection évitant ainsi le regard direct.

  26. Merci pour cet article !
    Je comptais utiliser un filtre ND1000.
    Sachant que c’est potentiellement insuffisant, je voulais limiter au maximum les temps d’expositions en remettant tout de suite le cache de l’appareil après chaque photo (déjà testé en plein soleil, sans soucis…), mais cet article me fiche un doute…
    Que pensez-vous d’un empilage ND1000+ND8 ? Si je ne me plante pas, il ne devrait y avoir plus que 0,01225% de lumière transmise, ce n’est pas encore assez mais cela limite déjà bien les risques.
    Ou ND1000+ND100 ? Là on retombe normalement sur 1/100 000.

    • @Alex
      Je n’ai pas essayé l’addition de filtres ND je n’affirmerai donc rien sur ce point.
      L’idée sur le papier semble pertinente mais je ne sais pas si les filtres ND sont en mesure de filtrer les rayonnements néfastes IR et UV donc il ne faut pas mettre l’œil dans le viseur. Je monterai le filtre le plus fort sur le plus faible.

      Il n’est pas nécessaire de remettre le cache il suffit juste de modifier l’orientation de l’appareil entre 2 photos.

      On a tous intégré au moins une fois le soleil à une composition mais cela se fait généralement avec un grand angle et ce n’est alors pas le rendu circulaire du soleil qui nous intéresse à ce moment là.

    • Merci beaucoup pour cette réponse rapide !
      Nous sommes du même avis.
      Et bien sur, jamais l’œil dans le viseur, quelque soit le système de protection d’ailleurs.
      Je préfère remettre le cache (ou voiler l’objectif d’une autre façon), que de changer l’orientation toutes les 30s, surtout que je dispose d’un système de suivi.

    • @Alex
      Avec un appareil correctement filtré il est possible de regarder dans le viseur. Mais pour cela il ne faut utiliser que du mylar ou de l’astrosolar ou du polymère noire teinté dans la masse qui ont une densité 5.

    • En théorie oui, mais en pratique j’évite toujours, je crains un défaut dans le filtre, trous, pliures…
      Je préfère être parano et garder mes yeux 🙂

  27. Merci pour toutes ces informations, mais dommage de n’en parler que maintenant. Nous n’avons pas le temps nous équiper pour l’occasion surtout qu’il est impossible de trouver des lunettes et autres filtres de protection.
    A chaque fois c’est pareil les vendeurs ne prévoient pas suffisamment de lunettes spéciales éclipses.

    • @Ch’ti breton
      L’éclipse est prévue de longue date, mais le ministère de la santé a tarder à communiquer sur le sujet réveillant par la même occasion les médias. Mon article date du début du mois, les médias parlaient fin février de risques pour la production électrique. Mais bien sur personne ou presque n’a prêté attention à ces informations.

      Cette éclipse n’est donc pas une surprise, mais je reconnais qu’il est possible de faire mieux … La prochaine éclipse visible en France est en 2022, il faut le noter dans son agenda 😉

      Pour les lunettes c’est effectivement compliqué d’en trouver au dernier moment, ces lunettes sont à usage unique et les commerçants évitent de trop en commander pour ne pas les perdre faute d’acheteurs suffisants.

  28. Mon appareil dispose d’un filtre ND intégré est il possible de l’utiliser sans risque pour l’appareil ?

    Ou si je colle des lunettes pour eclipse sur l’objectif est ce que cela va fonctionner ?

    • @Ulysse31
      J’ai eu la meme question sur un forum… Je pense que c’est un filtre numérique géré par le boitier ce n’est pas un filtre physique le risque existe donc pour le matériel.
      Si l’optique est suffisamment petite il est possible d’utiliser le film d’une lunette éclipse pour le coller sur l’optique car c’est la même matière que celle que je recommande. Ces lunettes sont généralement en mylar ou en astrosolar.

  29. J’attends depuis le début de semaine pour assister à l’éclipse et faire de super photos esthétiques.
    Je ne possède pas le matériel nécessaire mais j’espère que j’aurai de bons résultats.

  30. Petit retour, comme promis sur mon filtre de soudeur de grade 14: ayant eu une grosse semaine, je n’ai pu finir mon montage d’hier soir et étant en région parisienne on a eu le droit à un magnifique ciel gris uniforme jusqu’à 14H…
    Petite précision pour les filtres ND:
    -leurs valeurs donnent la quantité de lumière qui passe au travers. Par exemple un ND 8 va laisser passer 1/8ème de la lumière, un ND 1000 1/1000ème.
    -Ces valeurs sont multiplicative: un ND8 vissé avec un ND1000 va laissé passé 1/8000ème de la lumière.
    Après le seuil de sécurité recommandé pour les yeux lorsque l’on regarde le soleil est de 1/100 000ème [le fameux facteur de densité 5, 1/(10^5) ]
    Pour être sur de ne pas cramer son capteur mieux vaut être à 1/100 000ème (ce que l’œil peut encaisser, le capteur peut aussi).
    Pour ce qui est du cumule d’un filtre ND1000+ filtre de soudeur de grade 14, ce dernier a une densité optique de 5,3 ce qui nous donne: 1/[1000*10^(5,3)]= 1/251 000 000ème de lumière transmise! Je pense que c’est un poil trop opaque! 🙂
    Coté filtre intégré d’APN, ils sont en général équivalent à des filtres ND4 ou ND8 donc bien insuffisant pour protéger le capteur.
    Voila, je sais que ces infos arrivent un peu tard mais si l’envie de photographier des taches solaire vous dit ça peut toujours servir.

LAISSER UNE RÉPONSE