L’éclipse en chapelet, toute une aventure

12

Avant l’éclipse je savais ce que je voulais faire et ce que je pourrai faire au cours de cet événement. Bien sûr il y avait toutes les photos d’ambiance que j’ai déjà publiées dans le reportage sur l’éclipse du 20 Mars 2015. Mais je voulais aussi proposer ce que les spécialistes appellent un chapelet d’éclipse. Un Chapelet, en astronomie, est une succession de prises de vue qui montrent l’évolution d’un phénomène. Cela peut se faire pour montrer les différentes phases de la lune ou la progression d’une éclipse qu’elle soit lunaire ou solaire.

Pour faire un chapelet il y a 2 techniques :

  • La première avec un grand angle : on prend les photos en surimpression pour capturer sur une seule photo les différentes phases de l’éclipse.
  • La seconde, celle que j’ai choisie : on fait des photos au téléobjectif que l’on assemble ensuite dans un logiciel de retouches tel que Photoshop ou Gimp.
Eclipse solaire, les différentes phases assemblée dans un chapelet
Eclipse solaire, les différentes phases assemblées dans un chapelet

Des tests pour faire un chapelet

La veille, j’avais effectué des tests d’assemblages pour ensuite calculer le nombre de photos et la fréquence de déclenchement afin d’obtenir suffisamment de matière pour ensuite réaliser mon chapelet de l’éclipse. Je savais déjà que la météo serait médiocre, et j’avais 2 possibilités, le chapelet complet et le chapelet partiel montrant la phase montante de l’éclipse.

Pour le chapelet complet j’avais prévu de faire une photo toutes les 7 minutes me donnant 19 photos pour le chapelet complet et pour le chapelet partiel cela me donnait 9 photos.

J’avais aussi prévu des déclenchements toutes les 10 minutes afin d’obtenir un chapelet à 11 photos.

Un chapelet aux réglages multiples

Pour cela j’avais installé mon boîtier sur son trépied en direction du soleil et j’avais prévu d’utiliser une télécommande.

Conseils pour photographier une éclipse solaire

Mais face à la couverture nuageuse très présente j’ai dû modifier mes plans et me contenter d’un déclenchement toutes les 10 minutes car j’ai raté les 3 premiers déclenchements à 7 minutes, caché par les nuages. Au final certaines photos montrent le rendez vous entre la Lune et le Soleil légèrement masqué par les nuages.

Chapelet réalisé lors de l'éclipse solaire du 20 Mars 2015 Toulouse - France
Chapelet réalisé lors de l’éclipse solaire du 20 Mars 2015 Toulouse – France

Un post-traitement difficile pour un chapelet

Voir un chapelet d’éclipse de Super Lune réalisé le 28 septembre 2015 à Toulouse

Alors que sur le papier l’assemblage devait être simple, les différences de luminosité se sont montrées trop importantes m’obligeant à faire varier mes réglages qui ne devaient initialement pas varier. De plus, j’ai dû  changer mon filtre, l’Astrosolar se révélant bien trop puissant, j’ai utilisé pour certaines photos le ND1000 avec un rendu différent.
La phase de post-traitement s’est donc révélée laborieuse pour obtenir un rendu homogène.

Fort heureusement, j’avais pu assembler une première version de la phase montante de l’éclipse. Aujourd’hui après plusieurs heures de travail je peux enfin proposer un chapelet presque complet de cette éclipse qui s’est déroulée sous les nuages. Un peu plus aéré, il correspond davantage à ce que j’avais en tête. Mais cela reste imparfait, j’attendrai donc la prochaine éclipse en croisant les doigts pour que la météo soit clémente pour les photographes et les observateurs du ballet céleste.

Quant à vous, la météo a-t-elle perturbé vos projets lors de cette éclipse partielle de Soleil ?

12 COMMENTAIRES

  1. Très intéressant cet article sur le chapelet d’éclipse. Je me demande s’il n’existe pas une méthode sous gimp (ex par un filtre) pour atténuer les passages de nuage et garder uniquement la forme de du soleil ?

  2. effectivement, dommage pour les nuages, mais au final, super travail, a part pour deux photo, tout est nickel.
    Je trouve même que les nuages ajoutent une ambiance un peu mystérieuse. juste pour les fameuses photos avec les nuages, je ne les aurait pas gardé « carrées » .

    • @ary
      J’ai essayé de nombreuses options pour faire un dégradé de nuages mais c’est ici la solution la moins pire … Preuve que les nuages c’est nul …

    • @Seb
      Merci 😉 C’est très graphique et je pense que j’aurais pu m’offrir un tirage de cette photo si il n’y avait pas eu les nuages …

  3. Comme Seb, je trouve que tu t’en aies très bien sorti au vu des conditions…
    (bon elles furent quand même meilleures que les notres où nous avons seulement pu apercevoir les 10 dernières minutes de l’éclipse au travers d’un voile nuageux qui s’était enfin affiné !)
    Sinon pour ton chapelet de 7, un masque de fusion sur la photo centrale ne ferait pas le tour du truc ?
    (Ce serait plus difficile sur le plus grand par contre, je te l’accorde, vu la quantité de nuages visibles sur l’avant dernière photo !)

    • @Seb F
      Pour le chapelet à 7 je trouve que les nuages apportent un plus donnant un peu d’ambiance et permettant plus facilement la compréhension de la situation. Effectivement avec un calque de fusion il serait possible de les faire disparaitre mais le rendu serait moins propre.

      Pour l’autre chapelet il est presque impossible de retrouver un semblant de soleil sur les 2 photo qui apparaissent avec les nuages … #MétéoDeMerde j’ai pourtant tout essayé sauf la simulation pour remplacer une photo par un « dessin »

LAISSER UNE RÉPONSE