Interdire le clic droit pour lutter contre le vol de photo

56

Excédé par le nombre toujours grandissant du nombre de vols de photo constatés, je me suis mis en quête d’une solution pour limiter celui-ci.

Nombreux sont ceux qui pensent [à juste titre] qu’il n’existe aucune solution pour lutter contre le vol de photo, mais il est tout de même possible de limiter les risques. Comme pour les cambriolages il faut rendre la tache plus compliquée aux voleurs afin qu’ils ne puissent arriver à voler la photo.

Je ne vais pas détailler ici tous les moyens qui existent pour voler une photo exposée sur Internet et leurs parades.

La méthode, probablement la plus connu pour « voler » une photo sur Internet est le fameux clic droit suivi d’un « sauvegarder sous« . Interdire le clic droit, méthode très connue permet d’éviter donc aux moins experts de réaliser leur forfait.

Interdire le clic droit sur les photos
Interdire le clic droit sur les photos, pour réduire le vol de photo

Il est possible d’interdire le clic droit avec une ligne de code toutefois cela pénalise les lecteurs qui ouvrent des onglets en passant sur des liens car cela devient impossible, de la même manière il devient impossible à un commentateur de corriger des fautes signalées par son correcteur orthographique. Ce qui rend l’experience utilisateur très inconfortable, l’effet serait donc négatif, pénalisant pour les utilisateurs honnêtes qui auraient raison de fuir.

Heureusement pour les photographes, utilisateurs de WordPress un développeur a eu l’idée de mettre en place un système qui interdit le clic droit sur les images. Ainsi seul les voleurs de photos sont perturbés dans leur « tentative basique ». S’offrent à ces voleurs deux options, sortir l’artillerie lourde pas toujours connue et maitrisée pour obtenir la photo ou aller voir ailleurs.

Les honnêtes personnes peuvent si elles le souhaitent prendre contact avec le photographe.

Empêcher le clic droit sur les photos
Empêcher le clic droit sur les photos, exemple de résultat avec le plugin « No Right Click Images Plugin »

Le plugin se nomme « No Right Click Images Plugin » et est installé sur Pyrros.fr depuis 3 mois déjà. Il apparait une baisse notable du nombre de vols de photo constaté. Le plugin « No Right Click Images Plugin » s’installe en quelques secondes et se paramètre très facilement.

parametrage-No-Right-Click-Images-Plugin
Options pour le paramétrage de No Right Click Images Plugin
  1. Permet de remplacer l’image par une autre lorsque l’on effectue un clic droit sur une image, l’image est paramétrable.
  2. Empêche les glissés-déposés.
  3. Permet le clic droit pour les utilisateurs enregistrés. (Utile pour chercher les photo volée)
  4. Empêche la sauvegarde sur les smartphones mais peut causer quelques problèmes.

Mais ce n’est pas une solution infaillible, durant la même période il a été constaté le record du vol le plus rapide, 3h seulement après la publication du reportage le voleur avait utilisé une autre méthode de vol.

Pour lutter contre le vol de photo :

56 COMMENTAIRES

  1. Je suis pas très convaincu, mais pourquoi pas ^^ En tout cas, c’est mieux que certains sites qui interdisent le clic droit partout, là comme tu le précise ça devient très désagréable à utiliser (d’ailleurs je n’y vais plus dans ce cas là ^^)

  2. Ce que je trouve dommage c’est que parfois des gens peuvent avoir envie de sauvegarder des photos pour des raisons non frauduleuses (fond d’écran, référence pour un dessin, …), c’est pour ça que pour le moment je ne fais que mettre mon adresse de blog dans un coin.

    Ce qui m’effraie beaucoup plus ce sont les robots qui volent tout et n’importe quoi sans dinstinction.

    • @Cynthia
      Effectivement il reste des personnes qui seront pénalisées avec ce système mais ce n’est pas parce que tu as une porte chez toi que cela empêche tes amis de venir. Ici les gens honnête peuvent toujours prendre contact avec le webmaster pour demander si ils peuvent obtenir le fichier pour leur usage.

    • Je suis d’accord avec toi sur ce point. Malheureusement, on ne peux pas être derrière chacun pour vérifier chaque utilisation…
      Quand on utilise ce genre de technique de blocage, je pense qu’il faut pouvoir proposer des méthodes alternatives pour qu’un visiteur honnête puisse télécharger une photo (nb: et faire usage de son droit à la copie privée).
      Par exemple, on peux proposer un lien pour le téléchargement qui intercale une fenêtre avec un rappel des conditions de diffusion que le visiteur doit valider avant de pouvoir charger la photo sur son ordinateur.
      Si on prévois un cadre pour la vente de tirages, on peux très bien intégrer l’outils de copie privée à cet endroit. 😉

      Pour les robots, il faut utiliser un fichier robots.txt à la racine du site afin de les limiter. On défini des règles pour chaque « User-Agent » (ou tous en utilisant *). La plupart des crawlers, tous les moteurs de recherche et d’autres, respectent ces consignes.

      Par exemple, le robots.txt de mon serveur d’image (attention, il est un peu complex) :
      Ici, je cible les principaux moteurs de recherche pour les limiter aux fichiers jpg de 800px (portrait) et 1200px (paysages) qui ne sont pas dans le dossier « /affiche » (qui conserve en statique les affiches des événements que j’ai couverts) uniquement. Les copies plus petites sont utiles à la navigation, mais n’ont aucun intérêt dans les SERP. J’interdis enfin l’accès total aux autres robots.

  3. Merci pour cette découverte : un plugin indispensable quand son blog atteint une certaine visibilité. Comme ce n’est pas encore mon cas, on me pique quasi exclusivement mes photos sur Flickr. Mais je note ça pour plus tard 😉

  4. En une ligne, avec JQuery :

    $(« img »).bind(« contextmenu »,function(){return false;}).on(« mousedown »,function() {return false;});

    Peux aussi être utilisé comme base pour créer son propre menu contextuel (il suffit de personnaliser la fonction avant `return false;`)… :p

    • Et, en passant (c’était deux lignes au dessus), ça c’est pour sortir des frames (pur JS) :

      if (parent.frames.length > 0) window.top.location.href = location.href;

      #enjoy ^^

  5. nb : remplacez les guillemets courbes  » et  » dans mon premier snippet, par des apostrophes simple ‘ ou double [qui sont convertis dans les commentaires en guillemets courbes]…

  6. Bonjour,

    Malheureusement pour nous qui aimons partager le fruit de notre passion, se protéger du vol est difficile.

    Le plugin peut effectivement être pour certaines personnes une solution, mais il est si facile de faire des captures écrans avec une seule touche de son clavier, bon après c’est vrai qu’il faut recouper l’image obtenue.

    Sinon suivant la configuration du site il est possible d’afficher le code source de la page (Je pense que vous connaissez d’ailleurs le raccourcis pour votre navigateur ) et d’aller chercher l’image souhaitée, il suffit de s’y connaître un petit peu et les voleurs s’y connaissent.

    Par ce biais j’ai pu obtenir le lien pour pouvoir connaître le lien une de vos photos, ce qui m’intéressait n’était pas de vous la voler mais de vérifier s’il était possible de le faire ou non.

    Je ne saurais vous conseiller de vérifier si dans les options de votre site, vous ne pouvez pas bloquer l’accès aux sources, ou aux ressources en lien direct.

    Et pour finir et j’espère ne pas vous démoraliser, il existe également ce que l’on appelle des aspirateurs de site qui pompent tout le site contenus et images.

    • Il n’y a pas de techniques infaillible : n’import qui, avec un peu de connaissance, peux contourner ces protections (faut-il rappeler le principe mécanique d’un navigateur web qui rapatrie chaque page ainsi que tous ses éléments en local, dans son cache ?).

      On limite juste les méthodes les plus évidentes pour éviter que l’utilisateur lambda, peux alerte aux notions de droits d’auteurs, ne fasse des bêtises.
      Dans tous les cas, si quelqu’un ayant des intensions moins nobles contournent ces protection de base, ça donne un avantage au photographe en cas de poursuites.

    • @Koch
      Les cambrioleurs ont une certaine capacité à ouvrir les portes, est ce pour autant une raison de ne pas en mettre ?
      Il y a et aura toujours des gens malhonnêtes qui trouveront le moyen de contourner les protections.
      Mais en bloquant les méthodes les plus simple on réduit le risque pour les moins compétents ou pour les plus fainéants.

  7. L’approche est moins intrusive, mais de toutes façons, et comme indiqué plus haut, au pire, ça ne fait qu’empêcher quelques personnes de piquer les photos. Toute personne un minimum savante/motivée contournera la mesure en un clin d’œil. Je ne vais pas citer les nombreuses méthodes disponibles (tant qu’à faire), mais en trois coups de clavier j’arriver à récupérer les images de l’article ;).
    Enfin c’est vrai que désactiver complètement le clic-droit, ça m’ennuie au plus au point (ne serait-ce que parce qu’en général, c’est mal implémenté et du coup le clic milieu est désactivé. Si je veux copier un lien d’article ou ouvrir un sous-article dans un nouvel onglet, coin.)
    Dans la catégorie des contres-mesures, j’espère que tu as mis en place des règles pour empêcher le hotlinking (plutôt que de copier la photo, ils font un lien direct vers l’URL depuis leur site. Pour empêcher ça, il est possible de définir une RewriteRule dans ton htaccess afin qu’en cas de hotlinking, ça renvoie une image générique du type « ce site cherche à détourner des images en provenance de pyrros.fr »).
    Un autre aspect intéressant peut être d’utiliser les capacités du CSS pour « masquer » de l’information. Je me souviens avoir lu un article (pas en ligne malheureusement, c’était lié à un séminaire sur le graphisme), il y a longtemps, où l’image contenait une watermark, par exemple, ou bien un motif particulier, et un code CSS particulier était utilisé pour « inverser » la watermark. Résultat, sur le site, l’image était apparemment sans watermark, mais une fois téléchargée, la watermark devenait visible.
    Je sais que certains « coupent » leurs images en plusieurs morceaux et les « réassemblent » via le HTML, pour rendre plus difficile la copie (les voleurs doivent prendre tous les morceaux et les recoller avec photoshop ou autre), mais c’est moche et fastidieux.
    D’autres utilisent les styles CSS pour « cacher » un bandeau de copyright en bas des images. Invisible dans l’article, visible quand on regarde l’image téléchargée. Mais c’est facile à découper après l’avoir piqué.
    Tiens, petit article (en anglais) qui propose quelques trucs: http://css-tricks.com/techniques-for-fighting-image-theft/ 🙂

  8. hmmm: Tiens, avec CSS3, on peut appliquer des « filtres » sur des images. Par exemple, un filtre qui donne un effet « négatif » en inversant toutes les couleurs. Donc tu mets en ligne l’image inversée, dans ton article l’effet CSS « invert » est appliqué à l’image, donc elle a l’air normale, et hop, le tour est joué 🙂
    (lien sur les types de filtres disponibles http://css-tricks.com/almanac/properties/f/filter/ )
    PS: Pour rendre ça plus pratique d’utilisation, on pourrait faire un plugin qui « inverse » les images lors de l’upload, et qui applique le filtre automatiquement aux images dans les articles. Mais j’ai pas le temps, là 🙂

    • @elPadawan
      Il est toujours possible de faire mieux de multiplier les solution mais cela se fera à moment ou à un autre au détriment des utilisateurs.
      Pour ce qui est du Hotlink il y a bien une protection. C’est une pratique qui semble diminuer a chaque contrôle … car de plus en plus de forums ré-hébergent les documents

  9. #AvocatDuDiable: au passage, sous Chrome, le clic-droit sur une image a une utilité… si on veut savoir qui nous a piqué une image. Ben oui, clic-droit, « chercher l’image sur google ».
    Avec l’astuce d’inverser l’image et d’appliquer un filtre CSS qui « réinverse » pour remettre l’image comme il faut, ça ne se fait justement pas au détriment de l’utilisateur, qui ne voit que du feu. Les seuls « utilisateurs » qui peuvent se trouver fort dépourvus (lorsque la bise fut venue, wesh) sont ceux qui cherchent à repomper l’image d’origine. Je me demande juste comment les outils de « partage » des réseaux sociaux génèrerait l’aperçu…

    • @elPadawan
      Le plugin permet au webmaster et aux personnes enregistrées de pouvoir justement continuer à faire des recherches d’images via clic droit 😉

      Le filtre CSS ne risque t il pas de ralentir le fonctionnement du site et donc de ralentir l’affichage de la page ?

  10. Le filtre est un effet CSS. En théorie les navigateurs savent gérer ça de manière efficace donc ça ne devrait pas avoir d’impact (ce n’est que l’application, par le navigateur, d’un effet sur une zone graphique de l’écran, on ne parle pas de calculer les 10000 premières décimales de Pi en javascript). Par contre, je regarde caniuse.com, et l’effet n’est pas supporté sous IE…. :-@

    • @kp-photographe
      Il y a des bouts de codes qui trainent sur le web, il suffit de suivre les indications qui sont données avec pour le placer et l’utiliser correctement 😉

  11. Le vol de photo est une plaie. Malheureusement, ce n’est pas en bloquant le clic droit qu’on peut s’en prémunir (solution javascript, facilement contournable). Non, comme vous le mentionner, le mieux serait de contacter le webmaster du site indélicat et lui proposer de mettre un lien vers votre site en vous attribuant les crédits. La plupart des webmasters est de bonne foi, c’est la paresse qui pousse parfois à emprunter certains chemins…

  12. @Loïc TRIPIER
    Vous avez peut-être eu de mauvaises expériences avec certains webmasters, mais cela ne veut pas dire que la plupart sont des voleurs… Quant aux sanctions, je suis curieux de savoir à quoi vous faites allusion.

    • @Photo deal
      L’expérience montre au contraire que de nombreux webmasters connaissent la loi mais passent outre.
      La dernière en date une personne qui m’indique ne rien connaitre au site web mais qui trouve étrangement mon téléphone disponible sur un seul site (et qui n’est pas le mien)
      Les sanctions vont de la demande de retrait par mail à la facturation, en passant par la DMCA qui peut parfois être très pénalisante.

  13. Combat perdu d’avance.
    A partir du moment où l’image est affichable sur l’écran de l’utilisateur via son browser Internet, le fichier est accessible par ce même browser, en tapant en direct son URL dans la base d’adresse.
    Reste à obtenir cette URL; ca peut être plus ou moins simple selon le browser, l’affichage et la lecture du code source est un peu pénible. Heureusement Firefox offre […] on accède tranquillement à l’image.

    Message modifié par Loic TRIPIER le 30/03/2016 (Présente une solution de contournement)

    • J’ai supprimé un passage de ton commentaire qui facilite le contournement de ces mesures de protection. Je ne comprends pas l’intérêt que tu peux avoir à faire cela ici.

LAISSER UNE RÉPONSE