La Patrouille de France 2014 à Gimont

9

Pour l’une de ses dernières présentations en 2014 la Patrouille de France aussi appelée Patrouille acrobatique de France (PAF) à choisi le Gers et le meeting de Gimont. 15 jours plus tôt la PAF était à Fancazal.

Incertaine un moment, la participation de la Patrouille de France n’a pu être confirmé que le samedi, veille du meeting. En effet la PAF ne se déplace pas sans son avion d’assistance, un transall qui a connu un incident le jeudi précédent le meeting au moment d’accompagner les alphajets jusqu’à Toulouse pour les répétitions.

Gimont ne disposant pas de piste d’atterrissage pour le meeting des Rencontres Aéronautiques et Spatiales les avions sont stationnés à Auch ou dans le cas de la Patrouille de France à Toulouse-Blagnac.

Le matin la météo n’était pas très attirante pourtant au moment de la démonstration de la Patrouille de France le ciel à laissé la place suffisante aux alphajets et à leur pilotes qui ont pu proposer la démonstration beau temps, c’est à dire avec des figures verticales, mais pour cela il est indispensable que le plafond nuageux (hauteur des nuages) soit supérieur à 3500 pieds (environ 1000m). Il restait en altitude un peu d’humidité ce qui a permis de faire apparaitre des trainées de sillage lors de certaines formations.

Patrouille-de-France
La Patrouille de France dans le ciel de Gimont pour les dixièmes Rencontres Aéronautiques et Spatiales

Un démonstration de la PAF rallongée

Les leaders solos sont apparus dans le ciel pour effectuer sous le regard du public leurs prises de repères. N’ayant pas pu répéter le jeudi précédent il était indispensable pour les pilotes de prendre quelques repères nécessaires au bon déroulement de la démonstration. Le leader 2014 le Commandant Jean Michel HERPIN est resté un peu plus longtemps sur l’axe d’évolution afin de prendre quelques repères supplémentaires.

Il est ensuite allé retrouver ses coéquipiers cachés dans le ciel de Gimont pour revenir par l’arrière du public en laissant le ruban Bleu Blanc Rouge annonçant le début de la présentation. Durant un peu plus de 10 minutes les figures à 8 alphajets se sont succédées.

La Patrouille de France, 20 minutes à couper le souffle

Cette année les formations rendent notamment hommage aux Parrains 2014 de Patrouille de France, les spationautes Patrick Baudry et Jean-Loup Chrétien avec les formations Ariane et Apollo. Après le « ruban » les pilotes se sont séparés lors de l’éclatement intermédiaire pour présenter la « synchro ».

Durant là aussi environ 10 minutes, il y a des alphajets partout dans le ciel, à droite, à gauche, au centre, seuls ou à plusieurs qui parfois même se croisent à des vitesses folles et à chaque fois la foule retient son souffle. Lors de la réalisation du cœur de la patrouille de France le public chavire et un tonnerre d’applaudissement se fait entendre jusqu’à l’éclatement final.

Chaque année la Patrouille de France crée de nouvelle formation ou de nouveaux mouvements, les figures. Cette année il y a la formation JATO du nom des fusées utilisées sur certains appareils pour raccourcir la distance de décollage. Mais il y aussi des classiques, incontournables tel le cœur de la patrouille de France.

Fin de saison pour la Patrouille de France

Après ce meeting il restait aux pilotes de la Patrouille de France les meeting de Madrid en Espagne et de Sainte Maxime. Ils ont réalisé une dernière démonstration sur la base aérienne de Salon de Provence le 15 octobre pour clore la saison, dire au-revoir aux pilotes et mécaniciens qui quittent la Patrouille de France et accueillir ceux qui arrivent.

Le Leader 2014 de la Patrouille de France, le Commandant Jean Michel HERPIN laisse ainsi sa place à son charognard le Commandant Romain Bethoux qui a la lourde mission de constituer et répéter la présentation 2015 avec l’équipe de la Patrouille de France 2015 afin de pouvoir la présenter au public dès le printemps prochain.

Impossible de se lasser, la Patrouille de France évolue en permanence, les présentations ne se ressemblent pas d’une année à l’autre, seul reste le savoir faire et l’excellence que recherche chaque pilote qui compose la Patrouille de France.

9 COMMENTAIRES

    • @Oscar
      Gamin j’avais eu la chance d’observer la PAF qui était à Saint Cyprien et moi au Barcarès. Je garde un grand souvenir de ce moment et surtout du cadre, parfait pour les photos 😉 Un jour si j’ai la chance peut être que je passerai faire des photos sur une station en bord de mer de la PAF

  1. Salut Loïc,
    Quelle belle série une nouvelle fois ! Bravo et merci pour le partage 🙂
    Bon, en fait, je ne vais pas avoir besoin d’aide pour mes légendes du meeting à Payerne, ils ont fait le programme beau temps aussi et je dois avoir la quasi totalité des noms de figure (à peut-être une ou deux exceptions près)
    Je vois également que j’ai encore des progrès à faire 😉
    (à ma décharge, c’était mon premier meeting aérien où je prenais des photos ^^ )

LAISSER UNE RÉPONSE