Morane-Saulnier Type G, l’avion de Roland Garros

6

Gimont pour les 9eme Rencontres Aéronautiques et Spatiales a fait venir la reconstitution du Morane-Saulnier Type G, piloté par Nils Harald Hansen.

 

Le Morane-Saulnier Type G 2013 est une reconstitution de l’appareil réalisé par l’association Replic’air. L’appareil immatriculé F-PMSG a effectué ses essais en vol au printemps 2013, seul le moteur (plus fiable) est différent par rapport à l’avion qu’utilise Roland Garros lorsqu’il traverse la méditerranée.

Pour fêter les 100 ans de l’exploit de Roland Garros, l’association organise un vol entre Fréjus en France à Bizerte en Tunisie. La traversé s’effectue sans problème en un temps proche de celui du pilote historique.

Morane-Saulnier Type G dans le ciel de Gimont
Morane-Saulnier Type G dans le ciel de Gimont

Le Morane-Saulnier Type G était un avion de course élaboré par Léon Morane et Raymond Saulnier. La construction classique pour l’époque était de bois entoilé, seul le train était en tubes d’acier.

Le Morane-Saulnier Type G effectua son premier vol en 1912 avec la capacité de voler à une vitesse de 123 km/h,

Le 23 septembre 1913, Rolland Garros utilise pour la première traversée de la méditerranée, l’un de ces appareils pour aller de Fréjus en France à Bizerte en Tunisie.

En 1914 il devient avion de reconnaissance.

En 1915 il est armée avec une mitrailleuse et un ingénieux système développé par Roland Garros qui permet de tirer au travers de l’hélice avec un déflecteur.

Mais tous ces appareils deviennent rapidement des appareils de formations, des avions plus modernes viennent les remplacer.

Morane-Saulnier Type G dans le ciel de Gimont
Morane-Saulnier Type G dans le ciel de Gimont (traitement sépia)

Roland Garros n’était pas tennisman comme le laisse supposer le nom du célèbre tournoi de tennis, il était aviateur, lieutenant pilote lors de la Première Guerre mondiale, mort dans un combat aérien le 5 octobre 1918, la veille de ses 30 ans. Il doit sa notoriété à ses exploits sportifs en aviation, et à la toute première traversée aérienne de la Méditerranée, qu’il effectue le 23 septembre 1913 entre Fréjus et Bizerte.

Pour en savoir plus sur le Morane-Saulnier Type G :

6 COMMENTAIRES

  1. C’est simplement magnifique qu’ils fasse cette réplique, ça manque de photo c’est vrais, j’aurai aimer voir plus mais on dirait que vous vous êtes pas déplacer à Bizerte 🙂
    Merci pour l’info car je croyait que c’était bien un tennis man 🙂

    • @celine
      Non je n’ai pas fait le déplacement ni au départ de Frejus ni à l’arrivée à Bizerte, Mais j’étais à Gimont dans le Gers pour voir voler le Morane-Saulnier.

      Pour les photos lorsqu’il vol on fait vite le tour de l’avion. Il tourne à plat ou presque ce qui interdit des photos où l’on voit le dessus des ailes. Mais je ne désespère pas d’en faire d’autres dans d’autres circonstances 😉

  2. Bonjour Pyrros j’ai déniché un compte facebook d’un photographe tunisien qui a pris des photos de la réplique si tu veux je te passe le compte tu pourra jetter un coup d’oeil ?C’est quand tu veut

LAISSER UNE RÉPONSE