L’Airbus A330 envahit le ciel de Gimont

3

Pour ces 9 eme Rencontres aéronautiques et Spatiales de Gimont Airbus a réservè au public plusieurs surprises. La plus importante fut la venue de l’Airbus A330 dans le ciel gersois.

L’appareil fraichement repeint qui jusqu’alors était utilisé pour des démonstration de l’USAF (United States Air Force, l’armée de l’air des Etats unis) est aujourd’hui repris par Airbus pour effectuer des tests en vol en vue d’améliorer les futurs exemplaires de ce biréacteur.

Comme son grand frère l’A350, cet appareil porte sur ventre la mention du modèle : A330.

Airbus A330, trains et volets sortis
Airbus A330, trains et volets sortis lors d’un passage lent

Sur les flancs au dessus des hublots il porte la mention « More than 1000 A330 delivered » ce qui revient à annoncer que plus de 1000 Airbus A330 ont deja été livrés aux compagnies aériennes.

Airbus A330, en virage à gauche on voit l'inscription "More than 1000 A330 delivered"
Airbus A330, en virage à gauche on voit l’inscription « More than 1000 A330 delivered »

L’A330 est un appareil long courrier de moyenne capacité il partage son développement avec le quadriréacteur A340. L’A330 partage avec l’A340 le fuselage et les ailes, la conception du cockpit  est partagée avec l’A320

Le 19 juillet 2013, le constructeur livra son 1 000e A330 à la compagnie Cathay Pacific.

Airbus A330, en virage à droite
Airbus A330, en virage à droite
Airbus A330, sous son ventre est inscrit le modèle de l'appareil : A330
Airbus A330, sous son ventre est inscrit le modèle de l’appareil : A330

Fin septembre 2013 Airbus annonce un nouveau modèle d’A330, « optimisé pour être exploité sur les lignes nationales et régionales de marchés à forte croissance tel que la Chine ou l’Inde » Cet appareil doit subir une cure d’amaigrissement de 200 tonnes pour être capable de transporter jusqu’à 400 passagers.

Cela permettra de donner un second souffle à la famille A330 concurrencé par l’arrive de l’A350

Consommant 15% de carburant en moins que la version long-courrier, l’A330 régional devrait, selon l’avionneur européen Airbus, avoir des coûts opérationnels similaires à ceux de l’A321.

3 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE