Capitaine Pierre Varloteaux, EVAA, Gimont Aéro

1

L’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air ou EVAA, a par le biais de l’un de ses meilleurs pilotes le Capitaine Pierre Varloteaux, réalisée une démonstration d’exception à bord de l’extra 330 SC.

 

EVAA est basée comme la Patrouille de France à la base aérienne de Salon de Provence. Comme la PAF et Cartouche Doré, l’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air fait partie des représentants du savoir faire des pilotes de l’Armée de l’Air.

 

Le Capitaine Pierre Varloteaux est en 2012 vice champion de France et prépare les prochains championnats du monde avec toute l’équipe de l’EVAA et l’équipe de France de voltige aérienne.

Il etait pilote de mirage 2000N à l’Escadron de chasse 2/4 Lafayette à Luxeuil avant d’integrer EVAA.

Pilote de l’EVAA depuis 2001, le Capitaine Pierre Varloteaux obtient la médaille d’or par équipe (avec Renaud Ecalle et Francois Le Vot) championnats du monde de 2009. Il a participé à 4 championnats de France Elite, 2 championnats d’Europe et 2 championnats du Monde.

Lors de la démonstration de Gimont il présente des figures, boucles, tonneaux, décrochages, cloches et autres des programmes unlimited qu’il réalise lors des divers Championnat du Monde.

Capitaine Pierre Varloteaux, EVAA, Sortie de Torque Roll
Capitaine Pierre Varloteaux, EVAA, Sortie de Torque Roll

Pour les pilotes de l’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air, la voltige est un sport qui ressemble au patinage artistique avec des figures codifiées et des juges qui depuis le sol note l’exécution du programme libre ou imposé. Ils prennent en compte la précision de l’exécution des figures et leur difficulté grâce au code ARESTI.

Durant toute la démonstration, le Capitaine Varloteaux était accompagné par les commentaires du Capitaine Fabrice Camliti, commandant de l’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air et auteur de Voltigeurs (éditions Beaux livres Déclics!/Le Petit Futé), le livre sur l’EVAA

Plus d’informations sur l’Equipe de voltige de l’armée de l’air.

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE