La Patrouille de France dans le ciel de Francazal

21

Dans le cadre du meeting des Etoiles et des Ailes, la Patrouille de France est venue faire une présentation de tout son savoir faire au public toulousain venu nombreux pour l’occasion.

Le jeudi précédent, les panaches de fumée et le bruit avait attiré de nombreux toulousains à assister aux répétitions de la Patrouille de France. Mais aujourd’hui le public à pu assister à la préparation des pilotes, à leur installation et a pu observer le ballet des mécaniciens autour des avions avant et après le vol de démonstration.

La veille la PAF était à Rennes. Les alphajet sont arrivés dans le ciel toulousain en fin de matinée, d’abord les avions de substitutions sont arrivés, puis ce furent un peu plus tard les 8 alaphajets qui sont arrivés en 2 groupes, le box avant et le box arrière qui chacun leur tour ont éclaté au dessus de la piste de Francazal pour venir se poser. En quelques minutes les avions étaient guidés par les pilotes et mécaniciens qui étaient arrivés avec les avions de remplacement et se sont parfaitement alignés face au public. Michel Drucker l’animateur indétrônable de France 2, ancien parrain de la PAF, est venu à la rencontre des pilotes, certaines mamies n’en croyaient pas leurs yeux.

La PAF en formation grande flèche commence sa démonstration
La PAF en formation grande flèche commence sa démonstration

La patrouille de France, une fourmilière autour des avions

Les pilotent partirent préparer leur vol qui eu lieu vers 15h mais les mécaniciens s’activaient autour des avions pour l’entretient de Alphajet, certains briquaient les avions d’autres faisaient le plein des réservoirs ou des fumigènes.

Photo des pilotes avec Michel Drucker ancien parrain de la PAF
Photo des pilotes avec Michel Drucker ancien parrain de la PAF

Vers 14h30 les pilotes revinrent à coté des Alphajets pour se préparer, mettre les tenues anti G qui permettent de mieux supporter les accélérations lors des évolutions dans le ciel.  Ensuite les pilotes rejoignirent leur avion et leur mécanicien selon un rituel bien huilé.

La Patrouille de France dans le ciel de Toulouse

En quelques minutes les moteurs étaient lancés et rapidement la PAF commençaient sa démonstration dans le ciel de Francazal. Les yeux du public brillaient en voyant les pilotent évolués avec parfois moins de 2 mètres d’écart entre chaque avion. Lors des croisements la foule retenait son souffle. L’espace réservé au public était noir de monde et il était presque impossible de bouger, faire des photos était aussi compliqué.

Au moment de réaliser son célèbre cœur, la Patrouille de France fit chavirer le public.

Les 23 minutes de démonstrations semblèrent ne durer que quelques secondes et bien vite les Alphajets vinrent se poser sur la piste. Les pilotes en descendant de leur appareil étaient applaudis et parfois même interpellés par la foule.

Pour en savoir plus sur la Patrouille de France :

21 COMMENTAIRES

    • @Seb F
      Effectivement ils savent nous faire rêver mais d’autres patrouilles et d’autres avions savent aussi nous offrir à leur niveau un peu de rêve.
      J’ai été un peu gêner pour faire les photos à cause d’un public un peu trop dense et surtout pas très respectueux. Durant toute la démonstration j’ai distribué des coups de téléobjectifs.

    • @Thomas Benezeth
      Ça me change des meetings de Gimont ou de Muret où la Patrouille de France ne peut pas se poser. Comme dans le ciel au sol c’est carré, c’est propre et bien huilé.

  1. Rahhh !! En ce moment, tu arrives à shooter tout ce que je n’ai qu’en projet pour le moment (feux d’artifices, orages..). Suis trop dégoûté d’avoir raté un super meeting pas trop loin de chez moi à Payerne en Suisse.
    De superbes images avec un super ciel bleu (mais peut-il en être autrement à Toulouse ?? 😉 )

    • @Seb
      Le ciel n’est pas toujours bleu parfois il est gris et est bien chargé, c’est indispensable pour les orages 😉
      Ce n’est pas toujours simple de se libérer pour réaliser ses projets, pour moi c’est pareil. Cette semaine je pourrais faire un reportage par jour voir plus mais le temps viendrait à me manquer.
      Pour les orages, les feu d’artifice et les meetings la saison se termine mais bientôt nous aurons d’autres thématiques à photographier, avant le retour des conditions meilleures

  2. Ouahhh ces types sont vraiment des virtuoses, ce n’est pas millimétré mais certainement aux centimètres près. ce doit être impressionnant de les voir. Pas trop compliqué d’être net dans les shoots car ils doivent passer assez vite non ? En tous les cas de belles images, la tête dans les nuages, c’est le rêve 🙂

    • @Olivier
      Le vrai problème lorsque l’on photographie c’est l’AF, il est toujours possible de figer le sujet dans ses déplacements mais si l’AF ne réagit pas c’est trop tard.
      J’ai photographié tout le meeting à 1/320 sans problème de flou de bougé. Mais on peut voir sur certaines photos de croisement par quel coté je suivais les avions 😉 C’est le seul moment ou il y a du flou de bougé du sujet mais ca renforce l’impression de vitesse

  3. Et ce n’est pas gênant, cela donne juste l’impression de vitesse en effet. Je trouve ces photos réussies. Je pense que j’aurai opté pour une vitesse plus importante mais 1/320 était visiblement suffiisant. En tous les cas, belle séance, certainement très agréable sous le soleil.

    • @Olivier Dessard
      Avec l’habitude on sait quelle vitesse il faut utiliser pour quel sujet. Ce n’est pas mon premier meeting et tu pourras le constater sur les prochains billets pour les avions à hélice 1/320 est un bon compromis pour avoir les hélices floues et les avions nets 😉
      Sous le soleil (pour une fois dans le dos) c’est toujours plus agréable mais si nous n’avions pas été écrasés contre la barrière ça aurait encore plus agréable et plus simple pour shooter. Lors de la démonstration de la PAF j’ai raté plusieurs croisements parce-qu’un gamin s’est mis devant moi avec une tablette, quand il ne prenait pas le téléobjectif sur la tronche j’avais la tablette dans le champ.
      Un peu plus tard alors qu’il y avait moins de monde une mamie est venue piétiner mon sac en cherchant à s’approcher des alphajets, elle a pas supporté que je le lui fasse remarqué. Donc oui la météo ensoleillée c’est toujours agréable mais cela peu vite perdre de son charme quand on est entouré par des cons…

  4. J’ai eu la chance de voir un meeting aérien, sur le Lac Constance, étant ado. Des étoiles plein les yeux, un petit compact, et 4 pellicules plus tard, la journée était passée trop vite. Ça me rappelle des souvenirs, et je me demande à quoi ressembleraient mes photos si je refaisais un meeting aujourd’hui 🙂

    • @elPadawan
      Tu dois bien avoir des meeting vers chez toi. C’est sur il n’y aura pas la PAF, mais d’autres équipes de voltige volent en patrouille. de quoi t’essayer et retrouver des sensations

  5. Tout simplement magnifique à voir.
    J’ai vu de loin seulement (belle vue sur Toulouse depuis les bureaux).
    Vous n’avez pas précisés, mais deux avions sont passés dans le centre ville de Toulouse. Par contre, ils n’ont pas lâché les magnifiques couleurs de notre pays en ville.

    • @Tom
      Je ne sais pas pourquoi 2 avions de la PAF ont survolé le centre ville, d’autant que théoriquement ils ne devaient pas pouvoir couper les trajectoires d’approches et de départs de Blagnac durant la présentation. En dehors de celle ci les contrôleurs aériens peuvent leur avoir donné une « autorisation exceptionnelle ».
      Les meetings aériens sont très encadrés pour assurer la sécurité dans le ciel et au sol, les avions doivent évoluer et respecter une box, sorte de cube invisible. Avant un meeting il faut demander des autorisations au contrôle aérien qui défini en fonction des besoins et des appareils les zones autorisées.

LAISSER UNE RÉPONSE