Aude Lemordant dans le ciel de Francazal

8

Dans le ciel du meeting des Etoiles et des Ailes il n’y a pas eu que des patrouilles et des warbirds, il y a eu de la voltige. Aude Lemordant, multiple Championne de France et Championne du Monde 2013 est venue à Toulouse, nous montrer tout son savoir faire à bord de son Extra 330 qui porte les couleurs de Breitling.

Pilote de ligne chez Air France sur Boeing777, Aude Lemordant consacre son temps libre à la voltige aérienne. Souvent comparée à Catherine Maunoury, la nouvelle chef de file de la voltige féminine française espère garder son titre de championne du Monde en 2015 à Châteauroux.

Aude Lemordant réalise un tonneau 4 facettes
Aude Lemordant réalise un tonneau 4 facettes

Aude Lemordant a effectué son premier vol à 14 ans à bord d’un planeur, elle découvre la voltige durant sa formation de pilote de ligne et y prend gout. Elle intègre ensuite une équipe de voltige qui dispose d’avion monoplace avant de se lancer dans la compétition en 2005.

En 2013 au Texas elle remporte tous les titres de la compétition féminine et termine naturellement sur la première place du classement générale à la fin de la compétition.

Durant un peu moins de 10 minutes Aude Lemordant a enchainé de nombreuses figures, des boucles, des tonneaux des piqués et des torque-roll durant lesquels son avion effectue un vol stationnaire à la vertical.

En parallèle de la voltige Aude Lemordant est devenu l’une des plus jeune pilote chez Air France suivant des études à l’ENAC, Elle passe ainsi le plus clair de son temps dans les nuages et dispose sans doute de l’un des plus beaux « bureaux du monde ».

8 COMMENTAIRES

  1. Cet avion devait aller moins vite que ceux de la patrouille de France j’imagine 🙂 certainement tout aussi impressionnant, peut-être même plus. J’aime beaucoup la deuxième photo. Nous avions vu de façon improvisée, une démonstration de ce type lors d’un arrêt sur l’autoroute, avant Montpellier, plutôt vers le Larzac. Il y a la piste d’un aérodrome juste au bord de l’autoroute, longeant l’aire de repos. Cela faisait froid dans le dos mais c’est aussi très chouette à voir. par contre, ultra difficile à prendre en photo; Il faut avoir une certaine habitude car on ne sait sa à l’avance ce que va faire l’avion. Être bien placé également. Donc bravo, entre ces photos et celles de la patrouille de France, je suis admiratif 🙂

    • @Olivier
      La vitesse maximale d’un Extra 330 est de 340km/h quand celle d’un Alphajet est de 990km/h il y a une différence, mais c’est de la théorie.
      Les réglages sont sensiblement les mêmes que pour la Patrouille de France dans les 2 cas la vitesse de l’avion n’est pas un problème, il suffit de suivre l’avion dans le viseur et déclencher le moment opportun. Ce qui est compliqué lors d’un vol en Patrouille ce sont les percussions et les croisements, avec un seul avion on n’a pas ce problème.
      Avec l’experience on peut anticiper sur certaines figures notamment sur le « Torque Roll » mais ce qui donne toute la force des ces images c’est le fumigène qui donne une ligne directrice au regard.

      Dans la région de Montpellier il y a une équipe de Voltige il doit y avoir un box de voltige (une zone autorisée) dans le coin.

      D’autres articles sont en préparations et comme un meeting est prévu ce WE cela va me donner la possibilité de remplir un peu plus le disque dur de photos que je publierai progressivement

    • @celine
      Alors j’ai mal compris ton premier message :/
      Breitling est une marque de luxe et je doute qu’une jour il fasse appelle à moi, même si il ne faut jamais dire jamais

  2. Avec Internet oui , rien n’est impossible , lorsque une photo fait le tour du monde et se partage partout et fait le buzz ! Y a toujours des chances, minimale mais l’espoir fait vivre 😉
    En tout cas pour moi c’est digne d’un spot de pub pour cette marque de luxe

LAISSER UNE RÉPONSE