L’Airbus A300B fait son entrée à Aéroscopia

3

L’aménagement du futur musée Aéroscopia continue avec aujourd’hui l’entrée de l’Airbus A300B. Contrairement à la semaine passée pour le Concorde, les spectateurs étaient peu nombreux pour assister au déménagement de l’A300B, sans doute que la météo et l’horaire ont rebuté certains.

Au départ du développement de l’A300B, on retrouve dès 1965 le projet Gallion porté par Dassault et Sud-Aviation pour répondre à l’importante croissance du trafic aérien. Après le retrait de Dassault, Sud-Aviation s’associe avec Hawker-Siddeley (déjà partenaire sur Concorde) et Bréguet, puis avec des industriels allemands pour développer l’A300B.

L’A300B est un avion bi-moteurs à large fuselage, au départ il devait pouvoir transporter 300 personnes, d’où son nom, mais les difficultés financières rencontrées par le motoriste britannique Rolls-Royce ont obligé les ingénieurs à revoir la taille de l’appareil qui finalement ne pouvait plus emporté que 250 passagers avec pour motorisation deux CF6-50 de General Electric.

L'Airbus A300B quitte le tarmac pour traverser la rue Roger Béteille (directeur du programme Airbus A300)
L’Airbus A300B quitte le tarmac pour traverser la rue Roger Béteille (directeur du programme Airbus A300)

Le premier vol de l’A300B1 à lieu le 28 octobre 1972, il est mis en service par Air France le 12 mai 1974 qui est l’une des rares compagnies aériennes à montrer de l’intérêt pour cet avion. En juin 1976 seul 34 avions ont été commandés, certains exemplaires sont achetés par des compagnies (Air France et Lufthansa) obligées d’acheter les appareils produits localement.

En  1978, la compagnie américaine Eastern Airlines achète ses premiers A300-B4, le PDG de la compagnie, aurait été convaincu par la modeste consommation  en carburant et par la fiabilité des avions qui utilisent des pièces éprouvées et aux qualités établies.

C’est de le début du succès commercial, l’avion toutes versions confondues est vendu à 561 exemplaires.

La production d’A300 cesse en 2007. Les avions sont progressivement retirés du marché ou utilisés pour le transport de fret.

L’avion qui entre aujourd’hui à Aéroscopia effectue son premier vol en 1983. Il réalise son premier vol commercial le 25 avril 1985 pour la Pan Am (Pan American World Airways). Airbus rachète l’avion le 14 mars 2006 à la société de transport DHL. Airbus le fait repeindre aux couleurs du premier Airbus, les prototypes de l’A300 ayant été ferraillés.

Le Bélouga avion super transport qu’utilise Airbus pour le transport des pièce de ses avions (hors A380) est un A300B4-600R modifié.

Pour en savoir plus sur l’A300B et la prochaine ouverture du musée Aéroscopia :

3 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE