Couple de tourterelles turques sur un arbre perché

0

Avant mon départ à Aulus j’ai eu l’occasion de photographier un couple de Tourterelles Turques (streptopelia decaocto) en pleine construction de leur nid. Depuis ce dernier s’est effondré et le couple de tourterelles est partie trouver une branche plus protégée.

 

Cette oiseau peu farouche préfère les terrains variés. La Tourterelle Turque se reconnait grâce à la couleur de son plumage et à la présence du demi-collier.

Le couple de tourterelles assemble le nid
Le mâle veille, pendant que la femelle assemble le nid

La Tourterelle Turque se nourrit essentiellement de graines et végétaux.

Dans le couple de Tourterelles photographié ici, c’est la femelle qui assemble les matériaux trouvés par le mâle, toutefois la femelle n’hésite pas à collecter des brindilles pour construire son nid. Le nid est composé de brindille et quelques végétaux.

La tourterelle turque un oiseau colonisateur :

Au même titre que le moineau domestique la tourterelle turque colonise toutes les régions de la terre. Originaire de l’Inde et du Sri Lanka la tourterelle envahie l’Europe au début du XXeme siècle. Introduite durant les année 1980 en Floride elle colonise depuis le continent Américain.

Un oiseau grégaire :

Les tourterelles turques sont très souvent vues en couples, picorant çà et là sur le sol, ou posées côte à côte sur une branche. Certaines restent en couple toute l’année et ne se quittent pas. Mais l’espèce est grégaire, et des groupes de plusieurs oiseaux peuvent être vus autour d’une source de nourriture.

Un oiseau prolifique :

La tourterelle turque construit son nid dans un buisson ou dans un arbre, entre 2 et 20 mètres au-dessus du sol. Les deux adultes participent à la construction du nid. C’est une plate-forme très sommaire, faite de brindilles grossièrement entrelacées. Il n’est pas rare de voir les œufs au travers du fond. Il arrive aussi qu’un œuf, ou les deux, passent au travers et tombent au sol.
L’incubation est assurée par les deux parents qui se relaient pendant deux semaines. Les poussins sont nourris par régurgitation d’une bouillie de graines, le « lait de pigeon ». Les jeunes quittent le nid environ deux semaines et les parents les nourrissent encore pendant une semaine avant leur indépendance.
Cette espèce produit plusieurs couvées par an, entre trois et six selon les pays.

LAISSER UNE RÉPONSE