Le canard mandarin du Jardin des Plantes de Toulouse

14

Dans le Jardin des Plantes de Toulouse cohabitent de nombreux volatiles, du canard col vert classique au paon en passant par les poules mais lorsque je m’y suis rendu ces derniers temps un Canard Mandarin (Aix galericulata) a attiré mon regard.
Son aspect lisse et peu habituel avec de grandes plumes oranges dressées en forme d’éventail, le tout rehaussé par ses couleurs notamment le roux cuivré qui orne le dessus de sa tête ont immédiatement saisi mon objectif.

Le canard mandarin originaire d’Asie du Sud-Est est un canard qu’il est possible d’observer à l’état sauvage en Europe mais plus généralement autour de bassin d’ornement. Les spécimens européens sont les descendants d’oiseaux importés en Angleterre comme canards d’ornement vers 1830.
C’est un canard discret par rapport au col vert, qui ne se fait que très rarement entendre.

L’envergure de ses ailes permet au canard mandarin de voler bien mieux que les autres espèces de canards.

L'image du Canard mandarin se reflète dans la mare où il nage paisiblement
L’image du Canard mandarin se reflète dans la mare où il nage paisiblement

En Asie le canard mandarin est un symbole de fidélité car il vit en couple toute sa vie.

La femelle du canard mandarin est de couleur presque exclusivement brun.
C’est un oiseau qui se reproduit à la fin du printemps entre avril et juillet, la femelle pond et couve 6 à 12 œufs.

Canard mandarin (Aix galericulata) au jardin des plantes de Toulouse
Canard mandarin (Aix galericulata) au Jardin des Plantes de Toulouse
Canard mandarin au jardin des plantes de Toulouse
Canard mandarin au Jardin des Plantes de Toulouse

Sur le territoire français le canard mandarin bénéficie d’une protection totale, en Asie c’est une espèce menacée à cause de la destruction de son habitat. Afin de garder une population viable,  le Japon a été obligé de commander aux Pays-Bas 3000 couples de canards mandarins.

Pour en savoir plus sur les habitants du jardin des plantes de Toulouse :

14 COMMENTAIRES

  1. Tu m’étonnes qu’il attire l’œil avec de telles couleurs 😉 Je n’en ai jamais observé à l’état sauvage par contre. Ça doit rester relativement rare.
    J’aime bien ta dernière photo, plus à hauteur du sujet que les autres 😉

    • @Seb
      En préparant ce billet j’ai découvert qu’il y a des canards mandarins à vendre dans certaines animaleries spécialisées. Qu’il y a des colonies dans certains jardins publiques. Par contre à Toulouse un seul mâle sans femelle mais peut être se cachait elle.

      Pour l’angle de PDV je suis tout le temps au ras du sol mais celui ci est souvent en hauteur par rapport au niveau de l’eau.

  2. De très belles photos, je suis stupéfaite du résultats et des couleurs qui ressortent !! J’imagine que tu a été gâter par la lumière, ce spécimen est un mélange de pigeon, canard et perroquet selon moi
    très beau

    • @celine
      ce n’est pas une hybridation entre plusieurs espèces différentes. C’est juste l’évolution naturelle.
      J’ai eu un peu de chance avec la lumière, car en ce moment c’est gros nuages et pluies froides. Les arbres faisant le reste pour diriger et diffuser la lumière d’une éclaircie.

  3. Et bien, c’est la première fois que j’en entend parler, et donc que j’en vois un. Ils sont magnifiques, c’est incroyable toutes ces couleurs, quelle élégance je trouve 🙂 Je retiendrai la première photo, celle que je préfère: belle composition et belles couleurs.

    • @Thomas Benezeth
      Ce n’est pas une espèce française donc on n’en trouve pas partout, pas encore … Mais en cherchant bien il est peut être possible d’en croiser notamment dans certains parcs parisiens

    • @John
      Pour photographier le canard mandarin, j’utilise le canon 100-400mm ici entre 220 et 400mm selon les photos sur un boitier APSC.
      ouverture à 5.6 (j’aurais pu fermer un peu)
      iso entre 400 et 800
      vitesse entre 1/160 et 1/1000
      Mesure spot sur le corps du canard

      Courbe de niveau en PS et suppression de certaines particules sur l’eau.

      Rien d’exceptionnel 😉

  4. Quelle espèce intrigante ! La forme des ailes est particulièrement étonnante. Et ses couleurs splendides !
    Beau boulot !
    J’aime bien la première pour les reflets et les couleurs particulièrement chatoyantes et la dernière pour le point de vue plus rasant, comme Seb (ca doit être un truc de Seb 😉 )
    Pour la deuxième, c’est juste dommage que le reflet ne soit pas complet, sinon elle me va bien aussi 🙂

    • @Seb F.
      Les photos sont faite dans une mare qui n’est pas prévue pour les photographes, on est donc souvent trop haut par rapport au niveau de l’eau et ce Canard faisait son timide restant loin des zones idéales pour le photographier. Il y a donc ces quelques imperfections, mais j’espère avoir la chance et le plaisir de le reprendre en photo quand la végétation sera plus présente et dans des endroits plus facile pour un point de vue rasant.

  5. Ce beau mal perd ce plumage resplendissant après la période de reproduction (vers la fin du printemps), pour prendre une apparence plus proche de la femelle, à tel point qu’il peut être difficile de les différencier 🙁 info tité de Wiki : on voit bien l’influence de la femelle 🙂

  6. Vos photos sont vraiment magnifiques !
    Je ne connaissais pas du tout cette race de canard il est vraiment superbe, il ne doit pas passer inaperçu !

LAISSER UNE RÉPONSE