Archives mensuelle :décembre 2011

1

2011 n’a pas été l’année que j’espérais, toutefois les chiffres ont de quoi me satisfaire.

Le bilan 2011

 

A commencer par le nombre de visiteurs qui ne cesse d’augmenter car en 2011 l’audience du site a augmenté de 100.3% soit le doublement du nombre de visiteurs uniques (VU) passant ainsi de 21’500 à 43’200 visiteurs uniques. Ces chiffres montrent que vous portez un intérêt grandissant pour mes reportages, cela signifie aussi pour moi que le travaille de SEO et d’optimisation porte ses fruits même si cela se révèle long. La mise en place de certains outils apporte un nombres grandissant de visiteurs via les moteurs de recherches et les réseaux sociaux sont plus en plus pratique même si en cette fin d’année on note une diminution de visiteurs venus depuis Twitter.

 

Le ratio de commentaires par sujet, même si il reste relativement faible, augmente lui aussi preuve que les sujets vous font de plus en plus réagir.

 

Comme en 2010 je ne peux que regretter un taux de rebond important (personne visitant qu’une page) toutefois avec l’amélioration du maillage interne du site cela devrait s’améliorer en 2012.

 

2

Retour en photos sur une année 2011 particulièrement riches en événements divers. Bien sur ce « Best-Of » n’est qu’une sélection subjective des photos que je réalise tout au long de l’année. Certaines resteront dans mes disques durs faute d’autorisation(s) de diffusion(s) et autre droit à l’image.

 

En espérant faire plus et mieux en 2012.

 

Eclipse solaire du 4/1/2011

Eclipse partielle du 4/01/2011
Au matin du 4 janvier 2011, le soleil à rendez vous avec la lune. C’est la première éclipse de 2011.

20

Le Père Noël est une ordure, au lieu de vous porter une paire de cintres, cadeau « pourri » parmi tant d’autres, il a déposé au pied du sapin non pas un appareil photo numérique mais pire : un Reflex Numérique, cadeau empoisonné par excellence.

En effet, il a oublié les accessoires essentiels et incontournables que nécessite un appareil photo à commencer pas les piles si votre boitier n’est pas fourni avec sa batterie. Il a sans doute oublié la carte mémoire que personne ne possède deja pour vous dépanner jusqu’à l’ouverture des magasins spécialisés à moins de commander par internet ce qui prendra là aussi quelques jours.

Le Père Noël vous souhaite un Joyeux Noël
Le Père Noël vous souhaite un Joyeux Noël

Au pied du sapin il n’y avait bien qu’une seul boite, il manque donc le sac pour transporter ce reflex de taille importante voir imposante, que celui ci soit un sac d’épaule ou-bien un sac à dos l’homme en rouge a tout simplement oublié de compléter la panoplie du photographe que vous allez devenir.

2

Vous le savez sans doute, vous qui suivez Pyrros.fr régulièrement je n’ai pas pour habitude de présenter les plugins ou extensions que j’ai installé pour mon blog qui utilise le CMS wordpress. Toutefois quand cela peut aider les photographes je n’hésite pas à prendre le clavier et à vous présenter mes trouvailles ou celles de mes contacts.

Aujourd’hui comme pour Pick-Pocket c’est Cédric Girard qui nous fait découvrir ce plugin dont il est à l’origine : un Anti-Frame qui se nomme NoFrame SEO.

Contre quoi lutte NoFrame SEO :

Les frame ou iframe désignent un moyens d’afficher le contenu d’un site au sein d’un autre site. C’est le moyen qu’utilisent de nombreux de moteurs de recherches pour afficher des images lors des recherches. C’est notamment le cas de google image qui permet ainsi à ses utilisateurs d’accéder à nos photos sans passer par notre site. Cela à pour conséquence de diminuer la visibilité de notre site, des autres photos ou du contenu de l’article dans lequel cette photo se trouve et entraine donc une réduction des revenus publicitaires lorsqu’il y en a…

Cela facilite aussi la contrefaçon (vol) de photo en effet en affichant simplement la photo dans un cadre, le lecteur peut alors penser être dans une banque d’image gratuite.

Sans l'action du plugin NoFrame SEO voici ce que l'on obtient dans une recherche dans Google Image
Sans l’action du plugin NoFrame SEO voici ce que l’on obtient dans une recherche dans Google Image.

5

Pour cette première édition du « Santacon » à Toulouse seule une petite dizaine de Pères et Mères Noël avaient répondu à l’appel lancé par Flashmob Toulouse.

Les Pères Noël, sans doute trop occupés, n’étaient pas très nombreux, contrairement aux photographes venus en nombre.

 

Le Santacon (SantaCon pour Santa-Claus Convention) est un regroupement de personnes déguisées en Pères et Mères Noël mais aussi Rennes et Lutins et même Cadeaux ou Sapins. Ils se regroupent essentiellement en ville mais aussi sur des pistes de ski. Venue des Etats-Unis, cette tradition a pour but de fêter Noël en faisant une tournée des bars, offrir des cadeaux (généralement des bonbons), et chanter des chansons de Noël détournées (paillardes). Le SantaCon est aussi appelé Marche des Pères Noël, Parade des Pères Noël, Réunion de Pères-Noël.

 

A Toulouse le premier SantaCon a pris la forme d’une longue (par la durée) marche à travers les rues du centre ville, partant de la place Esquirol pour se rendre à la place du Capitole par la rue Saint Rome, puis ensuite rejoindre la place Arnaud Bernard avant d’entamer le retour dans un centre ville envahi par les familles.

 

Le Santacon se revendique du mouvement des flashmob, c’est surtout un bon moyen de faire la fête.

 

Cadeau vindicatif du SantaCon Toulouse
Cadeau vindicatif du SantaCon Toulouse

1

Le photojournalisme est mort. Ce n’est pas le manque de vocations pour ce métier, ce n’est pas non plus le manque d’intérêt pour les photos-reportages, non non. Ce sont les photographes amateurs qui pour quelques minutes de gloire, et plus rarement contre quelques centimes, en sont la cause. Bien sûr toute la responsabilité ne leur revient pas entièrement. Les journaux et leurs responsables ont un rôle important dans cet assassinat, ils ne veulent plus financer les reportages ni prendre en charge le long travail d’éditing que cela demande.

 

Avec la démocratisation de la photo et encore plus avec l’apparition des « photophones« , tout le monde ou presque, peut s’improviser photo-journalistes. Ces nouveaux photo-journalistes qui proposent des photos à des prix défiants toute concurrence, sans respecter aucune règle de commerce, représentent le meilleur moyen pour les journaux de faire des économies.

Ainsi CNN a lancé, il y a quelques mois, un service (iReport) permettant à tout le monde de proposer ses photos afin d’illustrer le site de la chaîne américaine. Aujourd’hui, ce service a fait ses preuves pour obtenir des images rapidement, prise sur le vif, comble les manques liés à l’absence des vrais photos-journalistes qui ne peuvent être partout tout le temps. Mais il apparaît que les photos ainsi récupérées ne coûtent quasiment rien à la chaîne. Devant cette importante économie réalisée la chaîne a donc décidé de supprimer 12 postes de photo-journalistes.

 

En France de nombreux médias font aussi appel aux photographes et/ou vidéastes amateurs pour compléter leurs informations. Ils oublient souvent de préciser la source de ces documents. Je ne parle donc même pas de la rétribution de ceux-ci.

 

Après la mise en place des microstock, voici un nouveau coup dur porté à l’encontre des photographes professionnels. On peut s’interroger sur la qualité de ces photos, mais aussi et surtout sur l’intégrité de ces photos. Dans la course à la gloire n’est-il pas à craindre que certaines photos ne soient que des montages ou déforment la réalité faute de déontologie.

On peut aussi s’interroger sur l’avenir de la photo d’investigation quel photographe amateur prendra le risque de réaliser ce type de reportage ??? Mais si il n’y a plus de photo-journaliste comment ferons-nous ?

 

Pour aller plus loin sur la mort du photojournalisme :

Rejoignez Nous !

217FansLike
884Subscribers+1
0FollowersFollow
1,021FollowersFollow
1SubscribersSubscribe

Les meilleurs articles de la semaine